Recherche

Vatican News
Le cardinal Pell se pourvoit devant la Haute Cour australienne Le cardinal Pell se pourvoit devant la Haute Cour australienne  (AFP or licensors)

Le cardinal Pell fait un dernier appel

Le cardinal George Pell, 78 ans, fait un ultime appel de sa condamnation à six ans de prison par le tribunal de Melbourne pour des abus sexuels commis sur des mineurs, annonce ce mardi la Haute Cour d'Australie.

Après un premier procès pour des délits anciens d’abus sexuels qui s’est conclu sans verdict, lors d’un second procès, le jury a approuvé à l’unanimité un verdict de culpabilité. Le 13 mars dernier, l’ancien préfet du Secrétariat pour l’Économie du Saint-Siège a été condamné par le tribunal de Melbourne à six ans de prison. Il a été déclaré coupable d’abus sexuels commis à la fin des années 90 sur deux adolescents mineurs dans la cathédrale de Melbourne alors qu’il était archevêque du diocèse.

Le prélat australien, qui clame son innocence, avait déjà fait appel de cette condamnation en première instance auprès de la Cour suprême de Victoria. À deux juges contre un, ce premier appel a été rejeté le 21 août dernier. Ses avocats avaient 28 jours pour présenter un ultime recours. C’est chose faite ce mardi. La Haute Cour d’Australie a été saisie à son tour pour juger l’affaire.

Les avocats du cardinal appuient leur requête sur la position du troisième juge, qui estimait donc un appel recevable. Mark Weinberg considérait que le verdict rendu ne respectait pas le principe de base qui veut qu’une personne ne peut être condamnée seulement si les preuves démontrent sa culpabilité au-delà de tout doute raisonnable.

Une longue procédure

Selon l’Agence France Press, la Haute Cour d'Australie basée à Canberra pourrait refuser d’examiner l’appel. Les plus hauts magistrats du pays devront en décider, dans un processus qui pourrait prendre plusieurs mois.

À l’issue du rejet de son premier appel, le directeur du bureau de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, avait fait savoir que le Saint-Siège reconnaissait «la décision du tribunal de rejeter le recours du cardinal Pell» et affirmait sa  «proximité avec les victimes d’abus sexuels, ainsi que son engagement à poursuivre, par l’intermédiaire des autorités ecclésiastiques compétentes, les membres du clergé qui commettent de tels abus».

Le Vatican attend le verdict final

Au Vatican, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi attend l'issue de la procédure en cours et la conclusion du processus d'appel avant de se saisir de l'affaire.

Le cardinal Pell est actuellement interdit d’exercer un ministère public, conformément aux dispositions prises dès juin 2017 par l'Église australienne lors du retour du cardinal Pell dans son pays. 

George Pell a été nommé évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Melbourne en 1987, avant de devenir lui-même archevêque de Melbourne en 1996. Il est ensuite devenu archevêque de Sydney en 2001 et a été créé cardinal le 21 octobre 2003 par Jean-Paul II. En avril 2013, le Pape François l’a nommé membre du Conseil des cardinaux et en février 2014, préfet du Secrétariat pour l’Économie, qui était alors nouvellement créé.

Fin juin 2017, après deux ans d’enquête en Australie, il a été formellement incriminé avec divers chefs d’inculpation pour des «délits anciens de violence sexuelle», dans deux affaires distinctes.

17 septembre 2019, 15:11