Recherche

Vatican News
Le Cardinal Achille Silvestrini (1923-2019) Le Cardinal Achille Silvestrini (1923-2019) 

Décès du cardinal Achille Silvestrini

Le cardinal italien, grande figure de la diplomatie vaticane, est mort ce jeudi 29 août 2019, à quelques semaines de son 96e anniversaire.

Né à Brisighella dans le nord-est de l’Italie en 1923, Achille Silvestrini entre au séminaire diocésain à l’âge de 19 ans, avant d’être ordonné prêtre en juillet 1946. Après des études à l’Université romaine du Latran, il entre à la prestigieuse académique pontificale ecclésiastique, qui forme le personnel diplomatique du Saint-Siège. Commence alors bientôt une longue et prolifique carrière à la Secrétairerie d’État, où il s’occupe des dossiers ayant trait à l’Asie (Chine, Vietnam, Indonésie).

Il devient ensuite l’étroit collaborateur des secrétaires d’État Domenico Tardini et Amleto Giovanni Cicognani durant les pontificats de saint Jean XXIII et de Jean-Paul Ier. Il est ensuite responsable des relations avec les organisations internationales; il s’occupe en tant que tel des questions liées à la paix et au désarmement. Il devient alors une figure de proue de l’ostpolitik vaticane prônée par le cardinal Agostino Casaroli, alors secrétaire d’État, et l’accompagne même à Moscou en 1971 pour y déposer l’adhésion du Saint-Siège au Traité de non-prolifération nucléaire. En 1979, il est nommé secrétaire pour les Relations avec les États ; les missions diplomatiques qui lui sont confiées dans le cadre de ses fonctions sont innombrables : Malte, Buenos-Aires (crise des Malouines), Nicaragua et Salvador, Pologne, Syrie et Liban, etc.

Saint Jean-Paul II le crée cardinal lors du consistoire du 28 juin 1988, et le nomme trois jours plus tard Préfet du Tribunal Suprême de la Signature apostolique. De 1991 à 2000, il occupe également la charge de préfet de la Congrégation pour les Églises orientales.

Il perd sa qualité de cardinal-électeur en 2003, année de ses 80 ans, et ne participe donc pas aux conclaves de 2005 (élection de Benoît XVI) et 2013 (élection de François).

Il fut également très attentif aux jeunes, en témoigne sa grande proximité avec la Maison Nazareth, institution universitaire fondée en 1946 par le cardinal Tardini, et dont il était président. Cette structure accueille gratuitement des étudiants au parcours scolaire brillant et exemplaire, mais dont les parents ne peuvent payer les études. 

Télégramme du Pape François

Le Pape François a envoyé un télégramme de condoléances aux proches du cardinal Silvestrini, leur transmettant ses condoléances. «Je me rappelle avec gratitude de sa collaboration pendant de nombreuses décennies avec le Saint-Siège au service de sept papes» a écrit François. «Il laisse le souvenir d’une vie passée dans l’adhésion à sa propre vocation, celle de prêtre attentif aux nécessités des autres, diplomate habile et souple, pasteur fidèle à l’Évangile et à l’Église»

29 août 2019, 11:33