Recherche

Vatican News
Photo d'illustration Photo d'illustration  (© Servizio Fotografico L'Osservatore Romano)

Le Pape François modifie “Anglicanorum coetibus”

Le Pape François a approuvé une version revue des normes complémentaires apportées à la constitution apostolique Anglicanorum coetibus signée par Benoît XVI le 4 novembre 2009, afin d’organiser l’entrée dans la pleine communion de l’Église catholique les laïcs et clercs anglicans qui le souhaitent, en préservant les éléments distinctifs de leur patrimoine spirituel et liturgique.

Marie Duhamel – Cité du Vatican

Le Pape a approuvé, le 8 mars dernier, une nouvelle version des normes complémentaires de la Constitution apostolique, établies par la Congrégation pour la Doctrine de la foi, afin de régir la vie des ordinariats personnels chargés d’accueillir ces anglicans dans le respect de leur patrimoine spirituel et liturgique.

Dix ans après la promulgation d’Anglicanorum coetibus, «une mise à jour (était) nécessaire après un rodage temporel» explique L’Osservatore Romano, le journal officiel du Saint-Siège, qui annonce ce mardi la tenue d’un congrès international sur les dix ans de la Constitution en novembre prochain, à l’université pontificale Grégorienne de Rome.

Article IV sur les ordinaires

Dans l’article IV consacré à l’Ordinaire, il est désormais établi que celui-ci a la faculté d’incardiner dans son ordinariat des clercs anglicans entrés dans la pleine communion avec l’Église, en particulier «ceux qui furent déjà incardinés dans un diocèse en vertu de la Pastoral Provision (créée en 1980 aux États-Unis pour accueillir d’anciens prêtres anglicans mariés) ainsi que les candidats appartenant à son ordinariat et promus par ses soins aux Ordres Sacrés». Il est également souligné que les clercs souhaitant être incardinés dans son ordinariat doivent être détachés de leur diocèse d’origine.

Article V sur les fidèles

En ce qui concerne les fidèles des ordinariats dont traite l’article V, il est maintenant fait mention des personnes ayant été baptisées au sein d’une autre communauté en dehors de l’Église catholique. Si certains d’entre eux expriment le désir de s’unir à l’Église catholique grâce aux efforts et à la mission évangélisatrice de l’ordinariat, ils pourront être admis et appartenir à l’ordinariat «s’ils entrent dans la communion et reçoivent les sacrements de la confirmation et de l’Eucharistie». Cela s’applique également à ceux qui n’ont pas reçu un baptême valide, mais qui ont découvert la foi grâce à l’ordinariat.

Article X sur la formation du clergé

Une nouveauté également dans l’article X qui concerne le clergé. Auparavant, les candidats à la prêtrise pouvaient recevoir une formation sacerdotale selon «un programme particulier au sein d’un même séminaire ou d’une maison de formation spécifiquement érigée» pour garantir la transmission du patrimoine anglican. Désormais, il est dit que les séminaristes «recevront leur formation théologique avec les autres séminaristes dans un séminaire ou une faculté de théologie, en accord avec l’évêque diocésain ou les évêques concernés».

Il est également stipulé que la formation permanente des clercs doit être favorisée. L’ordinaire doit ainsi promouvoir leur participation aux rencontres locales organisées par la conférence épiscopale ou par l’évêque diocésain.

Article XV sur la célébration du Culte Divin

Avec cette mise à jour des normes complémentaires, un article sur le Culte divin fait son apparition. Dans l’article XV, il est établi que le missel spécifique des ordinariats personnels, appelé Divine Worship, préserve «la culte catholique et le digne patrimoine liturgique anglican, compris comme ce qui a alimenté la foi catholique dans toute l’histoire de la tradition anglicane et qui a poussé les aspirations à l’unité ecclésiale».

Retour aux origines, en 2009

Parce que le Pape «a reçu du Seigneur le mandat de garantir l’unité de l’épiscopat et de présider et protéger la communion universelle de toutes les Églises», Benoît XVI avait promulgué Anglicanorum coetibus le 4 novembre 2009, soucieux de répondre au souhait de certains groupes anglicans qui demandaient à être accueillis dans la pleine communion de l’Église catholique.

La Constitution apostolique offrait une norme générale pour régir l’institution et la vie des ordinariats personnels, chargés d’accueillir ces anglicans dans le respect de leur patrimoine spirituel et liturgique. Aujourd’hui, trois ordinariats personnels existent: celui de Notre-Dame de Walsingham en Angleterre, celui de la Cathédrale Saint-Pierre aux États-Unis et de Notre-Dame-de-la-Croix-du-Sud en Australie.

09 avril 2019, 17:30