Cerca

Vatican News

Le cardinal Filoni clôture le congrès eucharistique de Taïwan

Le préfet de la Congrégation pour l’Évangélisation des peuples et envoyé spécial du Pape à Taïwan a clôturé le IVe Congrès eucharistique national. Dans son homélie de la messe conclusive, il a rappelé l’importance de l’œuvre missionnaire sur l’île «où l’Église est encore une petite réalité».

Giada Aquilino- Cité du Vatican

Lors de la messe conclusive, vendredi à Chiayi, le cardinal Filoni a transmis aux participants du congrès eucharistique «l’affection, l’estime et la considération» du Pape François.

Le Christ parle à notre vie

Rappelant la signification du mot «congrès», comme «rencontre de tous les baptisés» et le sens de «l’eucharistie» comme sacrement par excellence qui nous lie à la vie de Jésus, l’envoyé du Saint-Père a souligné combien le rendez-vous de Taïwan a été l’occasion de comprendre la manière dont le Christ parle à nos vies: aux époux «qui ne s’aiment plus comme avant», aux parents qui éprouvent des difficultés avec leurs enfants, aux malades, aux personnes âgées et à tous ceux qui, «proches de la mort, n’ont pas encore compris le sens de leur vie». Chaque personne connait la souffrance, la pauvreté et a besoin d’entendre une «parole bonne et vraie».

Œuvre missionnaire

En décidant de célébrer le congrès eucharistique, relève le cardinal italien, les évêques taïwanais ont bien compris qu’un «profond renouveau spirituel» était nécessaire aujourd’hui. Un congrès eucharistique est une grande occasion de se réjouir en présence de Jésus, et de le rencontrer vivant dans l’Eucharistie qui engendre «grâce et engagement missionnaire». Et c’est justement à travers l’œuvre missionnaire de l’annonce de l’Évangile et la célébration de l’Eucharistie que l’Église acquiert la force de «rendre témoignage» et de mener sa mission parmi les peuples.

L’Église de Taïwan

Le cardinal Filoni a insisté sur l’action missionnaire à mener sur l’île de Taïwan, où l’Église est encore une petite réalité malgré les nombreuses années d’évangélisation et les œuvres sociales et éducatives qui s’y déploient. L’évangélisation ne peut être «déléguée» seulement à un petit groupe de missionnaires mais doit impliquer tant les «évêques, prêtres, religieux et religieuses que les fidèles laïcs, les familles et même les enfants». Si elle se nourrit de l’Évangile, la mission rend l’Évangile fécond. « La mission, c’est-à-dire l’annonce de Jésus à tous n’est pas une option, un corollaire de la vie de l’Église, mais il en est une partie essentielle, car une Église sans impulsion missionnaire est stérile».

Le bien de la population

Et le cardinal de souhaiter que l’Église de Taïwan puisse, à l’aune de ce congrès, «réfléchir sur sa mission et sur son rôle» dans le contexte qui est le sien, en contribuant «au bien commun de la nation» par son témoignage et sa fidélité au Christ. Dimanche, le cardinal Filoni se rend à Macao; lundi, il est attendu à Hong-Kong, d’où il repartira pour Rome.

02 mars 2019, 16:12