Cerca

Vatican News
Dans un camp de réfugiés de l'Ouest de l'Ouganda, 10 décembre 2018 Dans un camp de réfugiés de l'Ouest de l'Ouganda, 10 décembre 2018   (AFP or licensors)

Deux camps de réfugiés soutenus grâce au concert de Noël du Vatican

Les bénéfices du traditionnel concert de Noël qui s’est déroulé au Vatican seront reversés cette année deux camps de réfugiés, l’un à Palabeck en Ouganda, l’autre à Erbil en Irak. Dans chacun d’eux, des projets favorisant l’éducation seront financés.

Première terre d’asile sur le continent africain, l’Ouganda accueille sur son sol plus d’un millions de réfugiés. Entouré de pays où règne l’insécurité, l’Ouganda pratique une politique unique à l’égard des réfugiés.  Le gouvernement leur donne des terres cultivables, ils sont libres et intégrés dans les villages.

À Palabeck, dans le nord de l’Ouganda, le camp de réfugiés créé en mars 2017 accueille 36 000 personnes, dont la majorité sont des femmes et des enfants.

Dans des classes surpeuplées, il s’agit d’apprendre la langue anglaise aux réfugiés, en majorité du Soudan du Sud. Voici les explications du Père Julius Luis Makalamba, Salésien de don Bosco, administrateur dans la communauté de Palabeck :

Témoignage du Père Julius Luis Makalamba, Salésien de don Bosco

 

28 décembre 2018, 12:24