Recherche

Vatican News
Le Pape François et le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints. Le Pape François et le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints.  

Un martyr du nazisme bientôt béatifié

Par un décret rendu public samedi 22 décembre, le Pape François a reconnu les vertus héroïques de 11 futurs Vénérables, ainsi que le martyre du père Richard Henkes, prêtre allemand mort en haine de la foi (in odium fidei) en 1945. Des reconnaissances qui marquent une étape en vue de la béatification de ces prêtres, religieuses ou laïcs.

Recevant le cardinal Angelo Becciu, nouvellement Préfet de la Congrégation pour les Causes des saints, en audience vendredi 21 décembre, le Pape François a promulgué 12 décrets, reconnaissant 11 Vénérables et un futur Bienheureux, reconnu martyr in odium fidei.

Martyre du nazisme

Parmi ces douze figures, l’on trouve donc le père Richard Henkes, prêtre de la société de l’Apostolat catholique (Congrégation des Pallotins), né à Ruppach (Rhénanie-Palatinat, Allemagne) en 1900.

Fervent opposant à l’idéologie nazie dans ses homélies, il est arrêté à Ratibor et déporté à Dachau en 1943. Il meurt à 44 ans de la typhoïde dans le camp de la mort allemand, après s’être porté volontaire pour soigner des malades.

Outre ce martyr bientôt béatifié, le Souverain pontife a reconnu les vertus héroïques de 11 prêtres, religieuses et laïcs, bientôt Vénérables.

Mgr Pietraszko, un proche de Jean Paul II

Mgr Jan Pietraszko (1911-1988), évêque auxiliaire de Cracovie. Originaire de Buczkowice en Silésie polonaise, ce recteur de la collégiale Sainte-Anne de Cracovie est décédé à l’âge de 77 ans. Il fut un précurseur du Concile Vatican II, étant le premier à célébrer la messe face aux fidèles et non plus tourné vers l’autel. Le saint Pape Jean-Paul II dira de lui plus tard qu’il fut l’instigateur «d’une pastorale universitaire moderne» à Cracovie. «Dieu lui a donné une sagesse particulière, le don de comprendre la Parole de Dieu, le don de simplicité et de profondeur dans sa transmission», affirmait à son égard le Pape polonais qui le côtoyait dans l’ancienne capitale royale du pays.

Le prêtre syrien (de rite syro-malabar) Augustin Jean Ukken (1880-1956), exerçant en Inde et fondateur de la Congrégation des sœurs de la Charité, fait aussi partie de la liste de décrets du 22 décembre.

Prêtres séculiers et religieux

Le père Giuseppe Codicè (1838-1915), prêtre du diocèse de Bologne, fondateur des Sœurs Visitandines de l’Immaculée, le père Doroteo Hernandez Vera (1901-1991), prêtre espagnol fondateur de l’Institut séculier Cruzada Evangelica, les frères Melchiorre Fordon (1862-1927) et Girolamo Maria Biasi (1897-1929), de l’ordre des Frères mineurs conventuels, mais aussi le prêtre mexicain Michele Zavala Lopez (1867-1947) de l’ordre de Saint-Augustin, et le laïc italien Carlo Tancredi Falletti di Barolo (1782-1838), cofondateur de la Congrégation des sœurs de Sainte-Anne, ont aussi vu leurs vertus héroïques reconnues.

Trois religieuses italiennes sont aussi concernées par cette salve de décrets. Parmi elles, sœur Antonietta Giugliano (1909-1960), fondatrice de la Congrégation des petites servantes du Christ-Roi, sœur Leonarda de Jésus Crucifié (Angela Maria Boidi) (1908-1953), issue de la Congrégation des sœurs de la Passion de Jésus-Christ, et enfin, sœur Ambrogina di San Carlo (Filomena D’Urso) (1909-1954) de la Congrégation saint Joseph.

22 décembre 2018, 12:25