Version Béta

Cerca

Vatican News
le point presse du 23 octobre le point presse du 23 octobre 

La sagesse des anciens oriente les énergies des jeunes

La coresponsabilité des jeunes et des anciens, l’accueil de l’Église étendue à tous les hommes, l’expérience du synode comme source d’approfondissement et d’inspiration : ce sont quelques thèmes abordés ce mardi lors du point presse sur les travaux du synode.

Pour illustrer la complémentarité entre les jeunes et les anciens, Joseph Sapati Moeono-Kolio, jeune auditeur et membre de Caritas Internationalis pour l’Océanie, originaire des Samoa, a rappelé que son peuple a navigué pendant des milliers d’années grâce à la sagesse des anciens capables de s’orienter en regardant les étoiles. Les anciens donnaient leurs indications aux jeunes qui ramaient. Cette synergie se répète dans l’Église : les anciens, a affirmé l’auditeur samoan, ont la sagesse pour interpréter et orienter, mais ce sont les jeunes qui ont les énergies pour aller dans les périphéries.

Pour Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, évêque de Dolisie, en République du Congo, le synode est une sorte de «mise en orbite». Les évêques sont des satellites qui lancent des signaux pour les jeunes sur la terre. Si le Pape a encouragé les pères synodaux à faire émerger ce qui bouillait dans leur cœur, les jeunes les ont rajeunis au travers de leurs interventions.

Une Église accueillante

Le cardinal Tagle, archevêque de Manille, aux Philippines, a déclaré que «l’Église doit être toujours accueillante», une communauté «qui considère toujours l’humanité de tous et qui est toujours présente aux côtés de tous», quelque soit, notamment, leur orientation sexuelle. «Mon sentiment est que les thème du monde LGBT seront présents dans le document final», a-t-il affirmé.

Concernant les femmes, le cardinal Tagle a confirmé sa sensation que la parole des femmes a été écoutée par les pères synodaux. «Dans les cercles mineurs, nous nous sommes rendus compte que la force de sagesse provenant des femmes doit être écoutée». «Il y a eu des propositions très ponctuelles que se référaient aussi à la nécessité de prendre davantage en compte les figures des femmes présentes dans les Écritures Saintes, pour les utiliser comme des figures interprétatives des expériences des jeunes et jeter une nouvelle lumière sur elles» a-t-il précisé.

23 octobre 2018, 17:58