Version Béta

Cerca

Vatican News
Greg Burke, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège (image d'archives). Greg Burke, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège (image d'archives). 

Greg Burke présente les enjeux du voyage du Pape en Irlande

Lors d’une rencontre avec les journalistes, le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, Greg Burke a présenté les différents moments du voyage du Pape François en Irlande, les 25 et 26 août.

Amedeo Lomonaco – Cité du Vatican

Les deux moments centraux du 24 voyage apostolique du Pape François seront la veillée festive programmée samedi prochain au Croke Park Stadium, et la messe de dimanche au Phoenix Park. Le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, Greg Burke, l’a expliqué  en présentant aux journalistes le programme du voyage du Pape François à l’occasion de la 9e Rencontre mondiale des familles.  Autre temps fort à l’agenda du Souverain Pontife : la rencontre avec les jeunes mariés à la cathédrale de Dublin.

Concernant la question des abus sexuels, très présente dans l’actualité, Greg Burke a donné cette précision : « Selon le programme, il y aura la prière dans la chapelle du Saint-Sacrement de la cathédrale, où depuis des années est allumée une bougie pour toutes les victimes des différents abus. Le Pape priera là en silence. Dans le programme, il n’est pas prévu de rencontre avec les victimes, même si durant les voyages, là où les abus sont une réalité forte, le Pape rencontre les victimes. Seulement après la rencontre, ce seront les victimes qui décideront ce qu’elles veulent rendre public. La chose importante, dans ces moments, c’est que cela soit un moment de prière, de silence, d’écoute. »

Greg Burke a reconnu dans le contexte actuel, ce voyage pontifical ne sera pas facile, et que le Pape sera aussi confronté aux évolutions très rapides de la société irlandaise. «L’Irlande est un pays de grande tradition catholique, chrétienne, mais qui s’est développé d’une manière très rapide dernièrement, et s’est aussi sécularisé.» Le Pape cherchera donc à montrer que «la famille est une école de vertu», car «dans une famille, une personne peut apprendre à penser non seulement à elle-même, mais aussi aux autres».

Le directeur de la Salle de Presse a aussi précisé que le Pape montrera son attention à une problématique qui touche avec une acuité particulière de nombreuses familles irlandaises : la dépendance à l’alcool. «Durant le transfert de la nonciature à la cathédrale, le Pape s’arrêtera pour prier devant les reliques d’un Vénérable, Matt Talbot. Pendant de nombreuses années, ce Vénérable a bu, trop bu… Même s’il n’est pas saint, les gens le voient un peu comme le patron des victimes de la dépendance à l’alcool. Ce sera un moment très bref, mais c’est clairement une histoire intéressante», a expliqué Greg Burke.

21 août 2018, 15:13