Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Dimanche de la Mer était célébré dimanche 8 juillet 2018. Le Dimanche de la Mer était célébré dimanche 8 juillet 2018.  (AFP or licensors)

Dimanche de la Mer: le Saint-Siège à la rescousse des marins

À l’occasion du Dimanche de la Mer, célébré dimanche 8 juillet essentiellement dans le monde anglo-saxon, le cardinal Peter Turkson, préfet du dicastère pour le Développement humain intégral, a rendu hommage au million de marins qui peuple la planète, plaidant la cause de la profession sur différents défis contemporains.

Vivant plusieurs mois durant dans l’espace confiné d’un navire, loin de leurs proches, les marins ont été chaleureusement salué par le Saint-Siège en ce Dimanche de la Mer. Le cardinal ghanéen Turkson a souhaité exprimé dans une lettre toute sa gratitude à ce corps de métier, «qui transporte, non sans sacrifices, 90% des biens de la vie quotidienne», a-t-il rappelé. 

Les méfaits de l’automatisation

De plus, l’univers maritime se voit imposer de nouvelles contraintes avec la mécanisation et l’automatisation des ports. Le Dicastère pour le Service du Développement humain intégral a ainsi dénoncé la réduction du temps libre en ports pour les marins, précisément dû à cette automatisation, et qui empêche aumôniers et visiteurs de navires de monter à bord pour prodiguer assistances matérielles et spirituelles.

Prévenir la violence en mer

La piraterie, «toujours liées à l’instabilité politique et souvent à l’industrie de la pêche», est également pointée du doigt par le Vatican, inquiet des situations de pauvreté extrême, «qui permettent à des individus de transformer des pêcheurs désespérés sans travail en pirates».

L’impact environnemental

Enfin, rappelant la vision du Pape développé dans Laudato Si’, le cardinal Turkson a mis l’accent sur la nécessaire réduction de la pollution plastique en mer, et celle des émissions de gaz à effet de serre provenant des navires.

09 juillet 2018, 12:50