Version Béta

Cerca

Vatican News
L'affiche de la cinquième édition du Congrès missionnaire américain. L'affiche de la cinquième édition du Congrès missionnaire américain.  

Le cardinal Filoni ouvre le Congrès missionnaire américain

Grand rendez-vous missionnaire continental, le congrès missionnaire américain s'est ouvert en Bolivie le 10 juillet, avec la présence du cardinal Filoni, envoyé spécial du pape François.

Le cinquième congrès missionnaire américain (CAM) s'est ouvert le 10 juillet à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie et s'achèvera le 14 juillet. Cette rencontre, organisée par les  Œuvres pontificales missionnaires se déroule tous les quatre ou cinq ans. Elle a eu lieu la dernière fois à Maracaïbo au Venezuela en 2013, pays qui n'était pas encore marqué par la crise économique et sociale actuelle.

Envoyé-spécial du Pape François au Congrès, le cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a présidé la messe d'ouverture. Dans son homélie, il a insisté sur le sens de la mission.  «L’œuvre missionnaire a tout d’abord un cœur, un centre, un nom : Jésus qui, selon la terminologie hébraïque, signifie «Dieu sauve» a expliqué le cardinal., qui a également précisé que l'œuvre missionnaire à laquelle l'Eglise était appelée «n'était pas de la philanthropie et encore moins 'notre œuvre' de bonne volonté».

A ses débuts en 1977, le CAM portait la dénomination de "Congrès missionnaire latino-américain", un nom qui s'est étendu à tout le continent. Ce rassemblement à trois objectifs principaux : rassembler des personnes de l’Amérique engagées d’une façon ou d'une autre dans la mission; apprendre et échanger à propos des défis missionnaires, en partager les expériences; et célébrer la mission.

11 juillet 2018, 17:02