Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François le 5 janvier 2018 lors d'une visite surprise à l'hôpital pédiatrique Bambino Gesù Le Pape François le 5 janvier 2018 lors d'une visite surprise à l'hôpital pédiatrique Bambino Gesù  (Vatican Media)

L’hôpital du Bambino Gesù, l’excellence pédiatrique en Europe

Grâce aux recherches de l’hôpital pontifical pédiatrique 16 nouvelles maladies rares ont été découvertes l’an dernier, révèle l’établissement dans son rapport annuel qui a été présenté le 11 juillet.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

.Selon ce rapport, présenté en présence du cardinal Pietro Parolin secrétaire d’état du Saint-Siège et de Giulia Grillo, la ministre italienne de la santé, l'hôpital suit 13'000 enfants atteints par l'une de ces maladies rares. Des pathologies difficiles à traiter et qui mobilisent une équipe de 700 chercheurs.

Outre ces maladies très spécifiques, l'hôpital pédiatrique a connu une forte activité, avec quasiment deux millions de prestations ambulatoires durant l’année écoulée. Un chiffre en hausse de 60% par rapport à 2012. Le Bambino Gesù a également confirmé son statut de leader européen dans les greffes et transplantations pédiatriques, en en réalisant pas moins de 321 en 2017.

L'héliport voisin du Vatican a par ailleurs mis à disposition de l’hôpital à 89 reprises pour des transports d'urgences révèle également le rapport d’activité.

Des greffes pédiatriques demandées dans toute l’Europe


L’Hôpital a deux structures : la principale se situe sur le mont Janicule, à deux pas du Vatican. L’autre à Palidoro, au nord de la capitale italienne. Il est l’unique structure au niveau européen à avoir la capacité de traiter tous types de greffes pédiatriques (moelle, foie, rein, cornée, cœur…)

Le Bambino Gesù, a souligné le cardinal Parolin met toujours l’enfant au centre. « Le Pape lui-même le dit. Quand nous parlons des problèmes du monde, nous ne devons pas uniquement penser aux chiffres mais aux visages, en l’occurrence ici des enfants » a souligné le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège.

L’hôpital devrait prochainement ouvrir trois nouvelles structures. « Avec le Pape François, le Bambino Gesù partage le choix d’aller vers les périphéries. L’enfant est toujours au centre et nous soignons mêmes ceux atteints de maladies incurables » a commenté la présidente de l’établissement Mariella Enoc.
 

12 juillet 2018, 17:38