Cerca

Vatican News
La société de vie apostolique Sodalitium Christianae Vitae a été placée sous tutelle le 10 janvier 2018 à la suite de la parution d'un décret. La société de vie apostolique Sodalitium Christianae Vitae a été placée sous tutelle le 10 janvier 2018 à la suite de la parution d'un décret.  

Une société de vie apostolique mise sous tutelle au Vatican

La Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique a rendu public, ce mercredi 10 Janvier 2018, le décret qui place sous tutelle la société de vie apostolique Sodalitium Christianae Vitae.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

D’après ce décret, Mgr Noel Antonio Londoño Buitrago, évêque de Jericó en Colombie, est nommé commissaire apostolique de la société Sodalitium Christianae Vitae.

Le cardinal Joseph Tobin, archevêque de Newark, continue d'être le représentant de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique en tant que délégué ad nutum de Sodalitium Christianae Vitae, en particulier en ce qui concerne les questions économiques.

Le Pape attentif à la gestion économique

Le Saint-Père a suivi «avec inquiétude» toutes les informations qui, depuis plusieurs années, viennent à la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique sur la situation de Sodalitium Christianae Vitae, a renseigné la salle de presse du Saint-Siège, ce 10 janvier 2018.

Le Pape s'est montré particulièrement attentif à la gravité de l'information concernant le régime interne, la formation et la gestion économique et financière de la société. C'est pourquoi, il a demandé au dicastère de porter une attention particulière à cette société. Le communiqué de la salle de presse rappelle qu’une série de mesures ont été récemment adoptées par les autorités judiciaires péruviennes contre Luis Fernando Figari, fondateur de Sodalitium Christianae Vitae. C’est l’analyse de l’ensemble de cette documentation qui a conduit à la publication du décret de mise sous tutelle.

De précédentes accusations d’abus physiques et psychologiques

Lors de leur 109ème Assemblée ordinaire en janvier 2017, les évêques péruviens, exprimant leur solidarité envers les victimes d’abus, avaient indiqué attendre de «connaitre la vérité sur les accusations contre des membres de la Congrégation de la vie chrétienne». Luis Fernando Figari, ainsi que d’autres membres, étaient alors accusés d’avoir abusé physiquement et psychologiquement d’enfants et de jeunes. 

10 janvier 2018, 15:53