Version Béta

Cerca

Vatican News
Rencontre entre le Pape et des migrants à Lampedusa, le 8 juillet 2013. Rencontre entre le Pape et des migrants à Lampedusa, le 8 juillet 2013. 

Premier anniversaire du dicastère pour le Développement humain intégral

Il y a un an, le 1er janvier 2017, le dicastère pour le Développement humain intégral entrait en fonction. Institué par le Pape François dans son Motu Proprio du 17 août 2016, il regroupe les compétences de quatre conseils pontificaux : Justice et Paix, Cor Unum, la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, et la pastorale des services de santé, sous la direction d'un préfet, le cardinal ghanéen Peter Turkson.

Hélène Destombes - Cité du Vatican

Le Saint-Père a souhaité un dicastère «compétent pour les questions qui concernent les migrations, les personnes dans le besoin, les malades et les exclus, les personnes marginalisées et les victimes des conflits armés et des catastrophes naturelles, les détenus, les chômeurs et les victimes de toute forme d’esclavage et de torture». La section consacrée aux phénomènes migratoires est placée directement sous l’autorité du Pape.

En juin dernier, un prêtre français du diocèse de Lyon est venu renforcer les équipes. Le père Bruno-Marie Duffé, prêtre français du diocèse de Lyon, a été nommé par le Pape secrétaire du jeune dicastère. Parmi les évènements marquants de ces derniers mois: l’organisation, en octobre, d’un congrès  au Vatican sur les armes nucléaires mais aussi, en juin, d’une importante rencontre sur les migrants, les réfugiés et les victimes de la traite des êtres humains.

Durant cette première année, quels ont été les principaux dossiers traités, comment s’organise le travail des membres de cette importante structure ? Les explications de Flaminia Giovanelli, sous-secrétaire déléguée du dicastère. 

Entretien avec Flaminia Giovanelli, sous-secrétaire déléguée du dicastère
28 décembre 2017, 12:18