Version Béta

Cerca

Vatican News
Des visiteurs regardent une sphère du pavillon indien à la COP23 de Bonn. - AFP Des visiteurs regardent une sphère du pavillon indien à la COP23 de Bonn. - AFP  (AFP or licensors)

COP23: le Saint-Siège demande de passer «de l'intention à l'action» sur le climat

La COP23 qui se déroule actuellement à Bonn, en Allemagne, est l’occasion de repenser notre manière de vivre et notre modèle économique, selon le représentant du Saint-Siège sur place. Pour le père Bruno-Marie Duffé, l’éducation doit notamment jouer un rôle central.

Jusqu’au 17 novembre, les États du monde entier, des scientifiques et des ONG tentent de trouver les moyens d’appliquer l’accord de Paris de 2015, signé à l’issue de la COP21. L’Église catholique, très impliquée dans les questions environnementales comme l’a illustré l’encyclique du Pape François Laudato si’, entend bien faire entendre encore une fois sa voix pour inciter les États à prendre les mesures concrètes visant à atteindre l’objectif de limiter le réchauffement climatique à deux degrés.

Pour le représentant du Saint-Siège à la COP23, le père Bruno-Marie Duffé, secrétaire du Conseil pontifical pour le développement humain intégral, l’enjeu est de taille. Il faut repenser notre manière de vivre et notre modèle économique. Pour cela, l’éducation doit jouer un grand rôle et permettre à chacun d’appréhender les problèmes à résoudre d’une autre manière. Malgré le retrait annoncé des États-Unis de l’accord de Paris, il y a un élan de solidarité entre les nations dont il faut profiter pour que les choses changent vraiment.

C’est à cette conversion écologique intégrale que l’Église appelle chacun d’entre nous. Le père Bruno-Marie Duffé revient avec Xavier Sartre sur le message particulier que le Saint-Siège adresse à la COP23.

Écoutez l'entretien avec le père Bruno-Marie Duffé, secrétaire du Conseil pontifical pour le développement humain intégral et représentant du Saint-Siège à la COP23.

(SBL-XS)

10 novembre 2017, 09:14