Recherche

Vatican News
François et les chanoines réguliers de l'ordre des Prémontrés François et les chanoines réguliers de l'ordre des Prémontrés  (Vatican Media)

Les prémontrés appelés par le Pape à bien discerner leurs investissements

Le Pape François a salué ce jeudi matin les chanoines réguliers de l’ordre des Prémontrés qui ont célébré le neuvième centenaire de leur fondation par saint Norbert de Xanten, en la Noël 1121. Il leur a rappelé que leurs activités économiques, dans le cadre de leur mission, devaient avoir pour but l’accueil et la vie fraternelle et que le diable entrait souvent par les poches.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

L’histoire des prémontrés est celle d’un succès: celui d’une petite communauté née il y a plus de 900 ans dans le nord-est de la France et qui a grandi, donnant naissance à des abbayes et des monastères profondément ancrés dans leur territoire, en «symbiose» avec la communauté qui les entoure, y devenant «un phare lumineux», selon les mots du Pape. Missionnaires, les prémontrés ont essaimé dans le monde entier, relevant le défi de savoir ce qui est essentiel et nécessaire ou universel, et ce qui peut être adapté aux circonstances.

Aujourd’hui, relève François, le défi est lancé aux communautés historiques en Europe, toujours inscrites dans un contexte bien déterminé, explique le Pape. Leur élan missionnaire se traduit, dans leurs choix concrets dans le champ social, économique et culturel, souligne-t-il. «L’activité économique d’une communauté religieuse sert à la mission et à la réalisation du charisme: elle ne constitue jamais une fin en soi mais est orientée vers un but spirituel» poursuit-il.

Ne pas servir deux maîtres

D’où une série de questions qu’il faut se poser: quelles seront les conséquences pour les pauvres, les hôtes, les visiteurs ? Nos choix favorisent-ils l’accueil et la vie fraternelle ? «Quand dans un ordre religieux, l’activité économique prend le dessus, on oublie tout de suite les gens et on oublie ce qu’a dit Jésus: que l’on ne peut pas servir deux maîtres» ; «le diable, d’habitude, entre par les poches», met en garde François.

Il faut aussi se demander quelles sont les conséquences sur l’environnement: «la durabilité est un critère-clé comme la justice sociale». De ce point de vue là, la tradition des prémontrés tient compte de l’environnement et des personnes qui l’habitent. «Cela crée les conditions pour une pastorale efficace et pour une annonce crédible de l’Évangile. Les choix économiques et sociaux ne sont pas séparés de la mission» affirme François. Mission qui ne doit pas oublier «ceux qui sont en-dehors du tissu social, pour ceux qui sont marginalisés à cause de l’extrême pauvreté et fragilité et, pour cela, difficiles à atteindre».

Le Pape souhaite ainsi aux prémontrés de devenir ce qu’ils célèbrent, reçoivent et adorent: le corps du Christ, et en Lui, «un foyer de communion près duquel beaucoup peuvent se réchauffer».

22 septembre 2022, 17:00