Recherche

La présidence française de l'UE au centre de la visite d'Emmanuel Macron

Le Pape François s'est entretenu vendredi matin 26 novembre avec le président français Emmanuel Macron, qui a ensuite rencontré les responsables de la Secrétairerie d'État.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

Le Pape François a reçu ce vendredi matin, 26 novembre 2021, le président de la République française, Emmanuel Macron. L’entretien a duré une heure, de 11h05 à 12h05. Le chef de l’État français s’est ensuite longuement entretenu avec le cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège, et Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les Relations avec les États.

Ces entretiens ont permis de souligner les bonnes relations bilatérales existantes, dont le centenaire de la reprise a été récemment célébré.

Le communiqué diffusé par la Salle de Presse du Saint-Siège fait savoir que différents thèmes internationaux ont été abordés, parmi lesquels «la protection de l’environnement à la lumière des résultats de la récente COP26 de Glasgow». La prochaine présidence française de l’Union européenne, du 1er janvier au 30 juin 2022, a également été abordée, ainsi que l’engagement de la France au Liban, au Moyen-Orient et en Afrique.

Deuxième rencontre entre le Pape et le président Macron

Le Pape a offert au président français une peinture sur céramique représentant la basilique Saint-Pierre vue depuis les Jardins du Vatican, ainsi que les éditions des documents pontificaux, parmi lesquels le Message pour la Paix de cette année, le Document sur la Fraternité humaine, et le livre sur la Statio Orbis du 27 mars 2020.

Le président français a pour sa part offert au Pape François deux biographies de saint Ignace de Loyola: une édition rare datant de 1585 d'un livre rédigé par Giovanni Pietro Maffei, qui a fait référence pendant plusieurs siècles, et un ouvrage contemporain, Inigo, de l'écrivain et avocat François Sureau, membre de l'Académie française.

Il s’agissait de la deuxième rencontre entre les deux hommes, après leur entretien du 26 juin 2018. Ils se sont par ailleurs entretenus au téléphone à plusieurs reprises, notamment suite à l’incendie de Notre-Dame-de-Paris, en avril 2019, et, plus récemment, dans le contexte de la pandémie et de la publication du rapport de la CIASE. Pour sa part, le Premier ministre Jean Castex avait été reçu par le Pape François le 18 octobre dernier, dans le cadre de la célébration du centenaire du rétablissement des relations diplomatiques entre la France et le Saint-Siège.


Coopération avec Sant’Egidio

Outre ces entretiens au Vatican, la visite d’Emmanuel Macron à Rome ces 25 et 26 novembre avait également pour objet la signature du Traité du Quirinal, qui formalise un rapprochement diplomatique entre la France et l’Italie. Le président français a par ailleurs reçu jeudi soir au Palais Farnese, le siège de l’ambassade de France en Italie, les responsables de la communauté Sant’Egidio, parmi lesquels Andrea Riccardi, Marco Impagliazzo et Mario Giro.

Ils ont notamment évoqué l’idée d’organiser un évènement mondial en faveur de l’abolition de la peine de mort, dans le cadre de la présidence française de l’UE. Sant’Egidio a également présenté la situation douloureuse du Mozambique, où les offensives djihadistes ont provoqué de nombreuses victimes et le déplacement de plus de 700 000 personnes. Le président Macron a également assuré de la poursuite de la coopération entre le gouvernement français quant à l’organisation de couloirs humanitaires pour répondre aux crises actuelles en Syrie, en Libye et en Afghanistan. La question de l’accompagnement des personnes âgées isolées, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, a également été abordée.

26 novembre 2021, 13:30