Recherche

Vatican News
Le Pape François signant son encyclique "Fratelli tutti" à Assise, le 3 octobre 2020. Le Pape François signant son encyclique "Fratelli tutti" à Assise, le 3 octobre 2020. 

Promouvoir la justice et la paix, une mission essentielle pour l’Église

Le Pape a adressé un message mercredi 17 novembre pour la rencontre mondiale organisée en visioconférence sur le thème "Les commissions Justice et Paix au service du développement humain intégrale dans l’ère post-Covid. Défis actuels et perspectives pour le futur à la lumière de Laudato si’ et Fratelli tutti".

En rappelant le rôle des saints Paul VI et Jean-Paul II dans la création de la Commission pontificale puis du Conseil pontifical Justice et Paix, le Pape explique que l’intercession de ses saints prédécesseurs continue à accompagner, dans les conférences épiscopales du monde entier, le travail des Commissions Justice et Paix, qui «remplissent un service indispensable dans le cadre de la pastorale sociale des Églises locales».

«En effet, elles ont la tâche de diffuser et de faire connaître la doctrine sociale de l'Église, en travaillant activement à la protection de la dignité de la personne humaine et de ses droits, avec une option préférentielle pour les pauvres et les plus démunis. Ils contribuent ainsi à la croissance de la justice sociale, économique et écologique, et à la construction de la paix», explique François, situant cette mission dans la double filiation de ses encycliques Laudato si’ et Fratelli tutti.

«En effet, dans toutes les parties du monde, le développement intégral, et donc la justice et la paix, ne peuvent être construits qu'à travers ces deux voies: le soin de la maison commune et la fraternité et l'amitié sociale, martèle le Pape François. Ces deux voies trouvent leur origine dans l'Évangile du Christ, mais ce sont des voies sur lesquelles nous pouvons marcher ensemble avec de nombreux hommes et femmes d'autres confessions chrétiennes, d'autres religions et même sans affiliation religieuse particulière.»

Ne pas se décourager face à la complexité des défis actuels

Les Commissions Justice et Paix sont donc invités à persévérer dans leur mission avec «espérance, détermination et créativité», même si, reconnaît-il, «le contexte actuel est difficile, marqué par la crise sanitaire et sociale due à la pandémie de Covid-19 et par des conflits anciens et nouveaux, alors que l'on a tendance à régresser par rapport aux engagements pris après les immenses tragédies du siècle dernier».

«La crise actuelle a révélé de nombreuses contradictions dans le système économique et politique, tandis que des défis non résolus persistent et nécessitent les efforts conjoints de nombreux acteurs. Je vous exhorte donc à aborder ces questions également en collaboration avec d'autres réalités ecclésiales et civiles -locales, régionales et internationales- engagées dans la promotion de la justice et de la paix», conclut le Pape, avant de transmettre sa bénédiction.

17 novembre 2021, 09:15