Recherche

Vatican News
Le Pape François lors de l'audience générale du 10 novembre. Le Pape François lors de l'audience générale du 10 novembre.   (ANSA)

Le Pape invite les dirigeants à agir contre la «délinquance» de la pédopornographie

Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire français Paris Match, le Souverain Pontife aborde plusieurs questions parmi lesquelles celle des abus sexuels dans l'Église, redisant «sa honte» face à ce fléau.

Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Le Pape François a accordé un entretien privé à l'hebdomadaire français Paris Match publié ce mercredi 10 novembre, dans lequel il revient sur divers sujets d'actualité. Parmi eux, le dossier brûlant des abus sexuels mis en lumière par la Ciase. «J’ai parlé des résultats de l’enquête lancée par l’épiscopat français sur les abus, dès le lendemain de sa publication. C’était lors de la partie française de l’audience générale du mercredi. Le mot clé est “honte” qui se rapporte d’abord à la parole du Prophète : “À Toi, Seigneur, la gloire, à moi la honte.” (Dn 9, 4-10, NDLR)» répond-il ainsi à Caroline Pigozzi qui le questionne sur sa réaction à la publication du rapport Sauvé. Grand reporter à l'hebdomadaire français, la journaliste, qui a rencontré plusieurs fois le Pape argentin, a mené cet entretien dans le cadre de son dernier livre (Pourquoi eux, Plon). Un ouvrage qui relate trente années de reportages et ses rencontres avec des personnalités importantes. Les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI en font ainsi partie, et un chapitre entier est dédié au Pape François.


Le centre et les périphéries

Réagissant toujours au drame des abus sexuels, le Pape évoque également «une autre question de taille», qui est «grave», à savoir celle de la pédopornographie. «Je crois que les gouvernements devraient agir contre cette délinquance le plus vite possible. Les groupes responsables se comportent comme des mafias qui se dissimulent et se défendent» explique François. Au cours de cet entretien, le Souverain Pontife aborde d'autres thématiques comme celle de la pandémie mondiale de Covid-19, rappelant la mise en place de la commission qu'il a souhaitée au sein du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral. Le Saint-Père, qui confirme être en bonne santé malgré son opération estivale, rappelle aussi son attachement à la dialectique "centre-périphérie". «Cette question essentielle est un sujet qui crée d’inévitables tensions parce qu’il définit la manière dont s’exerce la collégialité des évêques»., explique le Pape. Un thème, précise t-il «sur lequel va se concentrer le synode des évêques». 

10 novembre 2021, 17:31