Recherche

Vatican News
Le Pape François recevant les participants à un concours de Noël -du "Christmas contest"-, en salle Clémentine du Palais apostolique, lundi 22 novembre 2021. Le Pape François recevant les participants à un concours de Noël -du "Christmas contest"-, en salle Clémentine du Palais apostolique, lundi 22 novembre 2021.   (Vatican Media)

François: la beauté de Noël élargit le cœur à la gratuité

Le Pape François a dressé les louanges de la beauté humble et chaleureuse de la fête de la Naissance du Christ lors d’une audience avec des jeunes participants à un concours de Noël, de la Fondation pontificale Gravissimum Educationis et des missions Don Bosco.

En recevant les participants au concours de Noël de la Fondation pontificale Gravissimum Educationis et Missioni Don Bosco Valdocco, le Pape François a délivré des vœux de Noël particulièrement adressés aux jeunes, lundi 22 novembre.

S'introduire à Noël et son Mystère

«Je suis heureux de vous rencontrer, maintenant au seuil de l'Avent, la période qui, chaque année, nous introduit à Noël et à son Mystère. Cette année encore, ses lumières seront assombries par les conséquences de la pandémie, qui pèse toujours sur notre époque. Raison de plus pour que nous soyons appelés à nous remettre en question et à ne pas perdre espérance. La fête de la Naissance du Christ n'est pas en décalage avec l'épreuve que nous traversons, car elle est par excellence la fête de la compassion, de la tendresse. Sa beauté est humble et pleine de chaleur humaine», a assuré le Souverain pontife.

La beauté de Noël transparaît dans le partage de petits gestes d'amour concret, a rappelé le Pape. «Elle n'est pas aliénante, elle n'est pas superficielle, évasive; au contraire, elle élargit le cœur, l'ouvre à la gratuité, au don de soi, et peut aussi générer des dynamiques culturelles, sociales et éducatives», soutient-il.  

C'est dans cet esprit que «nous avons donné vie au Pacte éducatif global», une vaste alliance éducative «pour former des personnes mûres, capables de surmonter les fragmentations et les oppositions et de reconstruire le tissu des relations pour une humanité plus fraternelle».

La beauté des visages et des histoires

Pour atteindre ces objectifs, il faut du courage: «Le courage de mettre la personne au centre» et de «se mettre au service de la communauté». Courage et créativité, insiste l’évêque de Rome, citant les paroles de saint Paul VI: «Ce monde dans lequel nous vivons a besoin de beauté pour ne pas tomber dans le désespoir».  Quelle beauté? Pas la fausse, faite d'apparences et de richesses terrestres, qui est vide et génère du vide, a relevé le Pape, mais celle d'un Dieu qui s'est fait chair, celle des visages, des histoires; celle des créatures qui composent notre maison commune et qui -comme nous l'enseigne saint François- participent à la louange du Très-Haut.

«Merci, chers jeunes, artistes et sportifs, de ne pas oublier d'être les gardiens de cette beauté, que le Noël du Seigneur fait briller dans chaque geste quotidien d'amour, de partage et de service. Merci et meilleurs vœux à vous et à vos familles!», a-t-il conclu.

22 novembre 2021, 12:30