Recherche

Vatican News
Le Pape en conversation avec Najib Mikati, ce jeudi 25 novembre au Vatican. Le Pape en conversation avec Najib Mikati, ce jeudi 25 novembre au Vatican.  (Vatican Media)

Le Pape a reçu le nouveau Premier ministre du Liban

Le Pape François et les responsables de la Secrétairerie d'État se sont entretenus ce jeudi matin avec le Premier ministre libanais Najib Mikati, un homme politique de confession sunnite, qui a été appelé aux responsabilités en septembre dernier, après plus d'un an de crise gouvernementale.

Ce jeudi matin, le Pape François a reçu en audience le Premier ministre du Liban, Najib Mikati, qui a ensuite rencontré le cardinal Parolin, Secrétaire d’État du Saint-Siège, accompagné de Mgr Paul Richard Gallagher, Secrétaire pour les Rapports avec les États.

Au cours des entretiens qui se sont déroulés à la Secrétairerie d’État, l’accent a été mis sur les relations historiques entre le Saint-Siège et le Liban et sur le rôle important joué par l’Église catholique dans ce pays. Il a également été question de la situation que le peuple libanais vit actuellement, en particulier de la crise politique et des conditions socio-économiques, souhaitant que la justice, les réformes nécessaires et le soutien de la communauté internationale contribuent à améliorer le sort du Pays du Cèdre, est-il indiqué dans le communiqué diffusé par la Salle de Presse du Saint-Siège.

D’autre part, la rencontre a été l’occasion de redire combien il est important de promouvoir non seulement la notion de pleine citoyenneté pour tous les Libanais, mais aussi la coexistence pacifique, afin que le Liban continue d’être un message de paix et de fraternité qui s’élève du Moyen-Orient.

Un contexte politique délicat

Najib Mikati, qui avait déjà été le chef du gouvernement du Liban de 2011 à 2014, a été rappelé au poste de Premier ministre le 10 septembre dernier, après une longue période de paralysie politique. Son pays affronte une grave crise économique et sociale, aggravée par la tragique explosion du 4 août 2020 dans le port de Beyrouth. L'effondrement du système bancaire et la pandémie de Covid-19 ont fait plonger une grande partie de la population dans la pauvreté. De nombreux Libanais espèrent une visite du Pape François sur place pour apaiser la situation. 

25 novembre 2021, 12:02