Recherche

Vatican News
Le Pape rencontrant un groupe de détenus venus de la prison de Rebbibia (archive de juin 2021). Le Pape rencontrant un groupe de détenus venus de la prison de Rebbibia (archive de juin 2021). 

Le Pape a reçu un groupe de prisonniers à la Maison Sainte-Marthe

Le Pape François a rencontré hier un groupe d'anciens et d'actuels détenus. Le Souverain Pontife leur a souhaité de vivre une renaissance qui puisse aider d'autres personnes à faire le même chemin.

Benedetta Capelli - Cité du Vatican

Le Pape François, toujours très attentif à la situation des prisonniers, a reçu ce vendredi 22 octobre à la Maison Sainte-Marthe un groupe de détenus et d'anciens détenus qui purgent ou ont purgé leur peine dans les établissements de la communauté Don Benzi à Vasto, dans la province de Chieti, et à Termoli près de Campobasso, en Italie.

François a choisi d'entendre leurs voix et les a remerciés pour les témoignages offerts, souvent marqués par de lourdes épreuves. Dans une vidéo adressée aux prisonniers qui n’étaient pas présents, il les a invités à ne pas rester isolés, et à oser demander de l’aide quand le besoin s’en fait sentir. «C'est le Seigneur qui vous donne l'opportunité et vous fait faire un pas», a expliqué François.

La voie à suivre

«L'important dans la vie est de marcher, d'être sur la route», a expliqué François, même s’il a reconnu que parfois, «nous bougeons, mais comme dans un labyrinthe, nous ne trouvons pas la porte de sortie, le chemin et nous tournons sans cesse à l'intérieur des choses sans en sortir».

«Nous faisons tous des erreurs dans la vie, mais l'important est de ne pas rester dans l'erreur», a expliqué le Pape. Il faut donc accepter d’aider et de se faire aider pour ne pas rester bloqués dans des impasses. «Bien souvent, dans la vie, nous trouvons une main qui nous aide à nous relever: nous aussi, nous devons le faire avec les autres : avec l'expérience que nous avons, faisons-le avec les autres».

Une expérience contagieuse

Avant de dire au revoir à la délégation de prisonniers, il les a invités à mettre à profit ce qu’ils ont vécu pour générer le vrai bien: «J'espère que votre expérience sera fructueuse, qu'elle sera comme la graine, qui est semée et puis pousse, pousse... Qu'elle sera comme une bonne maladie: elle est contagieuse. Une expérience contagieuse. Et que cela sera libérateur, que cela ouvrira des portes à de nombreuses personnes qui ont besoin de vivre l'expérience que vous avez vécue», a conclu François.

23 octobre 2021, 15:24