Recherche

Vatican News
Maria Montessori, pédagogue italienne, décédée le 6 mai 1952. Maria Montessori, pédagogue italienne, décédée le 6 mai 1952.  

François salue le travail de la pédagogue italienne Maria Montessori

Dans un message adressé samedi 23 octobre au Congrès international de l'Œuvre nationale Montessori, François invite à s’inspirer de son exemple pour favoriser la formation de «personnes solidaires, citoyens du monde ouverts au dialogue et à l'accueil».

Dans un message signé par le cardinal-Secrétaire d'État Pietro Parolin, François l'a décrite comme «une illustre pédagogue, l'une des figures les plus éminentes de la scène culturelle du XXe siècle, qui a profondément marqué l'éducation et la société dans son ensemble».

Le message du Pape a été envoyé au professeur Benedetto Scoppola, président de l'Oeuvre nationale Montessori, à l'occasion du Congrès International, qui se tient les 23 et 24 octobre à Rome. Dans ce texte, François rappelle l'engagement de Maria Montessori «pour la construction d'un monde plus fraternel et pacifique» et souhaite que le 150e anniversaire de sa naissance donne lieu à «un généreux dévouement en faveur des nouvelles générations» et à la formation de «personnes solidaires, des citoyens du monde ouverts au dialogue et à l'accueil».

Enfin, le Souverain pontife a offert sa bénédiction aux organisateurs et aux participants de la conférence.

Une méthode d'éducation qui s'est diffusée en Italie

Maria Montessori est née en 1870 dans les Marches en Italie. Médecin et pédagogue, elle a développé sa propre méthode désormais mondialement connue, la méthode Montessori, qui repose sur le libre choix de l’activité de l'enfant, l’autodiscipline, le respect du rythme de chacun et l'apprentissage par l’expérience. «Tout enfant est un roi en marche vers l’aurore» affirmait Maria Montessori. L'objectif est de donner une éducation aux enfants pour qu’ils deviennent des adultes responsables, indépendants et capable de s'adapter.

23 octobre 2021, 12:04