Recherche

Vatican News
Le Pape lors d'une audience générale le 6 novembre 2016 Le Pape lors d'une audience générale le 6 novembre 2016 

Le Pape encourage Foi et Lumière à être un lieu de promotion humaine

«Que vos communautés soient toujours des lieux de rencontre, de promotion humaine et de fête pour tous ceux qui se sentent encore marginalisés et abandonnés» : c’est le vœu formulé par le Pape François ce samedi matin aux membres de la délégation de Foi et Lumière qui célèbre cette année ses cinquante ans. L’association rassemble bénévoles autour des personnes ayant un handicap mental.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Que de chemin parcouru depuis le pèlerinage à Lourdes, à la Pâques 1971 : Foi et Lumière regroupe aujourd’hui 1 420 communautés réparties en 53 provinces sur les cinq continents. Sans distinction d’âge, ni de milieu social, ni de culture, ses membres sont issus de toutes les traditions chrétiennes. Ils forment des groupes de rencontre composés de personnes ayant un handicap mental, de leurs familles et d’amis. Ils se retrouvent pour partager dans un esprit chrétien leur amitié, pour célébrer «la joie, la réconciliation et la communion réciproque» comme l’a souligné le Saint-Père qui a reçu une délégation d’une cinquantaine de personnes ce samedi matin au Vatican à l’occasion de leur jubilé.

«La lumière et la force du Seigneur ressuscité ont donné de l’espérance à de nombreuses personnes qui se sentaient exclues et refusées, parfois aussi dans l’Église» a constaté François, pour qui Foi et Lumière porte «un message d’amour et d’accueil» qui est au cœur de l’Évangile «de la petitesse». Un message qui rappelle que «toute personne, même et surtout la plus petite et la plus fragile, est aimée de Dieu et a sa place dans l’Église et dans le monde».

Combattre la culture du rejet

Pour François, «la présence de Foi et Lumière a été et est une prophétie parce que les personnes les plus fragiles sont souvent rejetées, considérées comme inutiles». Elle est d’autant plus importante aujourd’hui «pour combattre la culture du rejet et pour rappeler à tous que la diversité est une richesse et ne doit jamais devenir un motif d’exclusion et de discrimination».

Autre caractéristique de l’association : l’œcuménisme qui, aux yeux du Pape est «un signe de communion, une semence concrète d’unité. Ce sont précisément les personnes les plus fragiles qui deviennent source de réconciliation, car elles nous appellent tous à un chemin de conversion».

Poursuivre la mission

François encourage ainsi Foi et Lumière et ses communautés à être toujours «des lieux de rencontre, de promotion humaine et de fête pour tous ceux qui se sentent encore marginalisés et abandonnés. Pour les familles qui vivent l’expérience de la naissance d’un enfant handicapé, puissiez-vous être un signe d’espérance, afin que personne ne se replie sur soi-même, dans la tristesse et le désespoir», alors que «nombreux sont ceux qui, dans la petitesse et la fragilité, sont oubliés et exclus».

Dernier souhait formulé par le Pape à la délégation de Foi et Lumière : «que l’esprit de communion et d’amitié, qui fait partie de votre charisme, fasse toujours de vous des instruments de réconciliation et de paix, surtout là où il y a des conflits et des divisions.»

02 octobre 2021, 12:57