Recherche

Vatican News
Les participants à la marche Pérouse-Assise en 2016. Les participants à la marche Pérouse-Assise en 2016. 

Marche Pérouse-Assise: François dénonce le scandale des dépenses en armement

Dans son message aux participants de la 60e édition de la Marche pour la Paix en Ombrie, lu par Mgr Sorrentino à la fin de l'événement, le Pape a dénoncé le fait que les États, avec des subventions militaires, détournent leur regard «des millions de frères et sœurs qui manquent des nécessités de la vie».

Alessandro Di Bussolo - Cité du Vatican

Il est scandaleux qu'après «les deux immenses guerres mondiales» et «les nombreuses guerres régionales qui ont détruit des peuples et des pays», aujourd'hui encore les États «dépensent des sommes énormes en armements», tandis que «dans les conférences internationales, on proclame la paix», détournant ainsi leur regard «des millions de frères et de sœurs qui n'ont pas le nécessaire pour vivre ou qui traînent une existence indigne de l'homme».

C'est le cœur du message fort que le Pape François a envoyé aux participants de la 60ème Marche pour la Paix Pérouse-Assise, et lu à la fin de l'événement, dans la ville de Saint-François, par l'évêque d'Assise, Mgr Domenico Sorrentino.

La valeur des soins augmente, un signe positif des temps

À la fin de la marche, dont le thème cette année était "Le soin comme nouveau nom de la paix", et après les salutations du Custode du Couvent d'Assise, Mgr Sorrentino a lu les paroles du Pape, datées du 4 octobre, fête du Poverello, depuis la loggia donnant sur la place basse de Saint-François.

Le Souverain Pontife s'est félicité du choix du thème et a expliqué que «dans le fait qu'il existe aujourd'hui un large consensus sur la valeur de l'attention aux autres et à l'environnement, nous pouvons reconnaître un signe positif des temps». Un partage que la pandémie «a contribué à faire ressortir». Avec votre parcours, écrit François aux participants de la marche, «vous avez affirmé que la culture de l'attention est une route, voire la route principale qui mène à la paix», citant son dernier message pour la Journée mondiale de la paix du 1er janvier.

«L'attention, en effet, est le contraire de l'indifférence, du rejet, de la violation de la dignité de l'autre, c'est-à-dire de cette anti-culture qui est à la base de la violence et de la guerre», a-t-il ajouté. Face au scandale des énormes dépenses d'armement des États, conclut le Pape, «il est plus que jamais nécessaire de marcher sur le chemin de la sollicitude: non pas une fois par an, mais chaque jour, dans le concret de la vie quotidienne», avec l'aide de Dieu qui est père de tous et prend soin de tous, «afin que nous apprenions à vivre ensemble comme des frères».

10 octobre 2021, 16:39