Recherche

Vatican News
Le Pape François rencontre les religieux clarétains, le 9 spetembre 2021 Le Pape François rencontre les religieux clarétains, le 9 spetembre 2021  (Vatican Media)

François aux Clarétains: mettez votre sécurité en Jésus seul

Le Pape a reçu ce jeudi 9 septembre au matin les participants au Chapitre général des Fils du Cœur Immaculé de Marie, aussi appelés missionnaires clarétains. Une centaine de religieux qu’il a invités à ne pas séparer la prière de l'action missionnaire, en privilégiant un apostolat de proximité.

Antonella Palermo - Cité du Vatican

Reprenant le thème du chapitre général des Clarétains, "Enraciné et audacieux", le Pape a précisé le fondement de ce duo: une vie de prière et de contemplation, qui «permet de contempler le Miroir, qui est le Christ, afin de devenir un miroir pour les autres».

«Si vous voulez que votre mission soit vraiment fructueuse, vous ne pouvez pas séparer la mission de la contemplation et d'une vie d'intimité avec le Seigneur. Si vous voulez être des témoins, vous ne pouvez pas cesser d'être des adorateurs», a insisté le Souverain Pontife.

Attention aux «Tarzan» de l’apostolat

François a parlé de la nécessité de se laisser chercher dans la prière, «en perdant du temps devant le Seigneur». L'ennui ou l'excès de travail ne peuvent être un obstacle à la rencontre avec le regard de Dieu. Si nous ne sommes jamais conscients de notre fragilité et que nous nous montrons comme les "Tarzan" de l'apostolat, invincibles, a ajouté le Pape, il ne sera jamais possible à Dieu de manifester sa puissance.

Le Pape a exhorté les Clarétains à revenir au cœur de leur charisme, en se laisser brûler par l'amour du Seigneur et en choisissant le Christ pour seule sécurité. «Cela vous permettra d'être des hommes d'espérance», a-t-il assuré, avant de les avertir contre le danger de la mondanité spirituelle. Jésus doit rester le critère d'orientation de la vie et des choix missionnaires. Il est également nécessaire de s’appuyer sur l’Évangile avec droiture: «n'utilisez jamais l'Évangile de manière instrumentale, a prévenu François, comme une idéologie, mais plutôt comme un vade-mecum», en imitant le Seigneur et en cherchant «toujours et uniquement la gloire de Dieu et le salut des âmes», comme le faisait le fondateur de la congrégation, saint Antoine-Marie Claret.  

Ne pas regarder la vie depuis un balcon

C'est donc de l'enracinement dans l'Évangile que naît l'audace missionnaire nécessaire à la vie consacrée. La vie consacrée, a observé le Pape, «a besoin de personnes âgées qui puissent résister au vieillissement de la vie et de jeunes qui puissent résister au vieillissement de l'âme». Et pour cela, rien ne vaut la rencontre avec les personnes: «votre mission ne peut pas être "à distance", mais une mission de proximité, a affirmé le Saint-Père. Dans votre mission, vous ne pouvez pas vous contenter de regarder par la fenêtre, d'observer de loin avec curiosité (…), vous ne pouvez pas être de simples spectateurs de la réalité. Participez-y, pour transformer les réalités du péché que vous rencontrez sur votre chemin. Ne restez pas passifs face aux drames vécus par nombre de nos contemporains, mais engagez-vous pleinement dans la lutte pour la dignité humaine et le respect des droits humains fondamentaux», a demandé François.

Et le Souverain Pontife de dénoncer les peurs «nous empêchent de vivre à la hauteur des temps et des circonstances qui exigent une vie consacrée audacieuse et courageuse, une vie religieuse libre, libérée et libératrice, à partir de notre précarité». Jésus seul donne cette liberté et la sécurité véritables.

Une dose d’humour

«Je pense que cela pourrait être l'un des meilleurs fruits de cette pandémie qui a remis en cause tant de nos fausses sécurités. J'espère également que le Chapitre vous a amené à vous concentrer sur les éléments essentiels qui définissent la vie consacrée aujourd'hui: la consécration, qui met en valeur la relation avec Dieu; la vie fraternelle en communauté, qui donne la priorité à la relation authentique avec les frères; et la mission, qui vous amène à sortir, (…) surtout les pauvres, pour les conduire à Jésus», a ajouté le Saint-Père devant les Clarétains.

François a conclu en rappelant aussi l’importance du sens de l'humour. «C'est une grâce de la joie, a-t-il glissé, et la joie est une dimension de la sainteté».

09 septembre 2021, 15:36