Recherche

Vatican News
Juin 2021, une distribution alimentaire dans le Tigré, réalisée par le PAM. Juin 2021, une distribution alimentaire dans le Tigré, réalisée par le PAM.  

Le Pape François n’oublie pas le conflit éthiopien

Lors du l'audience générale du 8 septembre, à quelques jours du nouvel an éthiopien, le Souverain Pontife a eu un mot pour les Éthiopiens pris dans la guerre depuis presque un an.

Durant l’audience générale de ce mercredi 8 septembre en salle Paul VI, le Pape François a tenu a exprimer sa pensée pour les Éthiopiens qui célébreront leur nouvel an le 11 septembre. «J'adresse mes salutations les plus chaleureuses et les plus affectueuses au peuple éthiopien, en particulier à ceux qui souffrent en raison du conflit en cours et de la grave situation humanitaire qu'il a provoquée», a déclaré François.

10 mois de guerre 

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix en 2019, avait envoyé l’armée au Tigré début novembre 2020 pour capturer les dirigeants du TPLF, qu’il accusait d’avoir orchestré des attaques contre des bases militaires fédérales.

Depuis, la situation humanitaire se dégrade dans la région, devenue très difficile d’accès en raison des barrages des autorités. Peu d’informations filtrent sur les bilans des violences. En juin, trois employés de Médecins sans Frontières (MSF) ont été tués dans une attaque. Quelques jours plus tôt, des raids du gouvernement visaient un marché bondé, abritant selon le pouvoir central des combattants tigréens habillés en civil, au moins 64 personnes sont mortes.

Le conflit a en outre débordé depuis vers les régions voisines d'Afar et d'Amhara, plongeant le Nord de l'Éthiopie dans une grave crise humanitaire. Selon l’ONU, plus de 400 000 personnes ont «franchi le seuil de la famine» au début du mois de juillet, dont plus de 30 000 enfants.

08 septembre 2021, 13:00