Recherche

Vatican News

Angélus de l’Assomption : Marie, un modèle d’humilité

En ce dimanche 15 août 2021, Solennité de l’Assomption, le Pape François a axé sa méditation sur l’humilité de la Vierge Marie.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

«L'humilité est le secret de Marie. C'est l'humilité qui a attiré le regard de Dieu sur elle», a expliqué l’évêque de Rome. «L'œil humain recherche la grandeur et est ébloui par ce qui est ostentatoire. Dieu, en revanche, ne regarde pas les apparences mais le cœur».

«Dieu ne nous exalte pas pour nos dons, nos richesses ou nos compétences, mais pour notre humilité. Dieu élève ceux qui s'abaissent, ceux qui servent. Marie, en effet, ne s'attribue rien de plus que le "titre" de servante : elle est "la servante du Seigneur" (Lc 1,38). Elle ne dit rien d'autre d'elle-même, elle ne cherche rien d'autre pour elle-même», a souligné le Pape François, invitant chacun à un examen de conscience :

«Aujourd'hui, nous pouvons donc nous demander : quel est mon degré d'humilité? Est-ce que je cherche à être reconnu par les autres, à m'affirmer et à être loué, ou est-ce que je pense à servir? Est-ce que je sais écouter, comme Marie, ou est-ce que je veux juste parler et recevoir de l'attention? Est-ce que je sais me taire, comme Marie, ou est-ce que je suis toujours en train de bavarder? Est-ce que je sais faire marche arrière, désamorcer les querelles et les disputes, ou est-ce que j'essaie simplement de me mettre en avant?»

Rester humble pour garder le sens de Dieu

«Il est essentiel d'être pauvre en esprit, c'est-à-dire d'avoir besoin de Dieu. Celui qui est imbu de lui-même ne laisse pas de place à Dieu, mais celui qui reste humble permet au Seigneur d'accomplir de grandes choses», a expliqué le Pape.

Le poète Dante écrivait que la Vierge Marie est «plus humble et plus haute qu'une créature» (Paradis XXXIII, 2), a rappelé François, en montrant que c’est dans la vie ordinaire qu’elle a réalisé sa vocation, sans rien d’extraordinaire en apparence, mais «le regard de Dieu est toujours resté sur elle, admirant son humilité, sa disponibilité, la beauté de son cœur jamais touché par le péché».

Prier Marie avec la simplicité d’un enfant

«Pour nous, pour vous, qui vivez les mêmes journées, fatigantes et souvent difficiles, c'est un grand message d'espérance. Marie vous rappelle aujourd'hui que Dieu vous appelle aussi à ce destin glorieux», a expliqué le Pape argentin, très marqué par la piété mariale dans son parcours familial et vocationnel. «Fêtons-la aujourd’hui avec l'amour des enfants, animés par l'espérance d'être un jour avec elle, au Ciel!», a-t-il demandé aux fidèles.

«Et prions-la maintenant, afin qu'elle nous accompagne sur notre chemin de la Terre vers le Ciel. Elle nous rappelle que le secret du cheminement est contenu dans le mot humilité. Et que la petitesse et le service sont les secrets pour atteindre le but», a conclu le Pape François.

 

 

 

 

15 août 2021, 12:28

L'Angélus est une prière en mémoire du Mystère de l’Incarnation du Christ, récitée trois fois par jour : à six heures le matin, à midi et le soir vers dix-huit heures, au moment où sonne la cloche de l’Angélus. Son nom Angelus dérive du premier verset de la prière en latin : Angelus Domini nuntiavit Mariae. Elle consiste en une lecture brève de trois textes simples sur l’Incarnation du Christ, et la récitation de trois «Je vous salue Marie». Cette prière est récitée par le Pape tous les dimanches et les jours de fête à midi place Saint Pierre. Avant de réciter la prière, le Pape prononce un bref discours se référant aux Lectures du jour. Après la prière, il salue les pèlerins.

Entre Pâques et Pentecôte, l’Angélus cède sa place au Regina Coeli, une prière qui fait mémoire de la résurrection de Jésus Christ, et à la fine de laquelle le Gloria est récité trois fois.

Angelus / Regina Coeli récents

Tout lire >