Recherche

Vatican News

Le Pape officialise son voyage en Hongrie et en Slovaquie en septembre

Après l’avoir déjà évoqué de façon informelle lors de son vol de retour de l’Irak en mars dernier, le Pape François a officialisé son voyage en Europe centrale du 12 au 15 septembre prochains.

Vatican News

«Je suis heureux de vous annoncer que du 12 au 15 septembre prochain, si Dieu le veut, je me rendrai en Slovaquie pour une visite pastorale. Les Slovaques sont heureux!», a souri le Pape en apercevant des pèlerins brandissant des drapeaux slovaques sur la Place Saint-Pierre.

Il a donc lui-même confirmé, à la fin de l'Angélus de ce dimanche 4 juillet sur la place Saint-Pierre, le voyage du 12 au 15 septembre prochain dans ce pays d'Europe centrale et orientale, expliquant que le dimanche 12 septembre, avant de se rendre à Bratislava, il concélébrera à Budapest, en Hongrie, la messe de clôture du Congrès eucharistique international. «Je remercie sincèrement ceux qui préparent ce voyage et je prie pour eux. Prions tous pour ce voyage et pour les personnes qui s'organisent pour le préparer», a-t-il expliqué.

Le Pape à Bratislava et dans trois autres villes slovaques

Le voyage en Slovaquie ne comprendra pas seulement une visite à Bratislava, mais aussi à trois autres villes, comme l'a confirmé le directeur du Bureau de presse du Vatican, Matteo Bruni, dans une déclaration: «Comme l'a annoncé le Saint-Père dans l'Angélus de ce matin, à l'invitation des autorités civiles et des conférences épiscopales, le dimanche 12 septembre 2021, le Pape François sera à Budapest à l'occasion de la messe de clôture du 52e Congrès eucharistique international ; ensuite, du 12 au 15 septembre 2021, il se rendra en Slovaquie, visitant les villes de Bratislava, Prešov, Košice et Šaštin. Le programme du voyage sera publié en temps utile», a-t-il précisé.

Le Pape ne s'arrêtera donc pas seulement dans la capitale, mais visitera trois autres lieux : Prešov, la troisième ville de Slovaquie, avec un grand prestige culturel, surplombant la rivière Torysa; puis Košice, la deuxième ville la plus peuplée du pays, à la frontière orientale, près de la Pologne, de l'Ukraine et de la Hongrie, sur la rivière Horná ; enfin, Šaštin, dans la région de Trnava.

Il s’agira de la troisième visite d’un Pape dans ce pays indépendant depuis le 1er janvier 1993. Jean-Paul II s'était rendu à deux reprises en Slovaquie, en 1995 et en 2003. Le Pape polonais a aussi visité deux fois la Hongrie, peu après la sortie du communisme, en 1991 et en 1996.

La réaction du Primat de Hongrie

Le cardinal Péter Erdő, archevêque d'Ezstergom-Budapest et Primat de Hongrie, a déclaré après l’annonce: «La communauté des fidèles catholiques attend avec beaucoup de joie et d’amour l’arrivée du Saint-Père. Nous prions pour que sa visite soit un signe d’espérance et de nouveau départ pendant cette période d’atténuation de la pandémie.»

Il a souligné l'importance de la participation personnelle du Pape à la messe de clôture, puisque habituellement c’est un légat pontifical qui représente le Saint-Père aux congrès eucharistiques. Ce fut le cas lors du dernier congrès à Cebu où le Pape François avait envoyé un message vidéo. La dernière participation personnelle d'un Pape à un congrès eucharistique remonte au Grand Jubilé de l'an 2000, mais il ne s'agissait pas d'un voyage: Jean-Paul II avait assisté à cet événement mondial qui s’était tenu alors à Rome.

Concernant la visite des Papes en Hongrie, le cardinal Erdö rappelle qu'en 1996, Jean-Paul II n'avait fait que transiter par Budapest, les destinations de son voyage étant Pannonhalma et Győr. La clôture du Congrès eucharistique donnera donc lieu à la première messe pontificale dans la capitale hongroise depuis 30 ans.

Les attentes en Slovaquie

Mgr Stanislav Zvolensky, archevêque de Bratislava et président de la Conférence épiscopale slovaque, s'est réjoui de cette annonce en invitant la population à «se préparer intérieurement pour bien écouter le message du Pape François. C'est un message de sensibilité envers ceux qui souffrent, ceux qui sont aux marges de la société, ceux qui sont dans le besoin, dans la sphère matérielle comme dans la sphère spirituelle», a-t-il expliqué.

Il a souligné aussi la grande préoccupation du Pape «pour le bien de la famille, sa grande sensibilité pour les besoins des jeunes. Ces thèmes feront certainement partie de la visite du Pape François en Slovaquie. Je pense que nous pouvons nous attendre à un grand renfort spirituel», a déclaré Mgr Zvolensky.

La présidente de la Slovaquie, Zuzana Caputova, a pour sa part diffusé une déclaration en vidéo, dans laquelle elle déclare: «Je suis très heureuse que le Pape François ait accepté l'invitation et ait confirmée aujourd'hui sa visite en Slovaquie en septembre de cette année. Quand je l'avais rencontré en décembre au Vatican, il m'avait dit combien la Slovaquie lui tient à coeur. Ses paroles sont confirmées par le fait qu'il a l'intention de rester plus longtemps en Slovaquie. Je crois que la présence du Pape François sera un message de réconciliation et d'espérance pour nous tous dans les temps difficiles que nous sommes en train de vivre.»

04 juillet 2021, 12:44