Recherche

Vatican News
(Photo d'illustration - archives 2019) (Photo d'illustration - archives 2019)  (Vatican Media)

Le Pape François: “l'amour n'est pas idéaliste, il change le monde”

Le Pape François adresse un message vidéo au groupe “John 17”, mouvement américain très impliqué dans le dialogue œcuménique, actuellement réuni à New-York pour un temps de retraite.

Né en 2013 sous l’impulsion du pasteur pentecôtiste Joe Tosini, le mouvement “John 17” (en référence au chapitre 17 de l’Évangile de Jean) veut être une voix d’unité et de réconciliation entre chrétiens, selon la prière de Jésus («afin que tous soient un», Jn 17, 21). Les membres qui le composent sont actuellement réunis au séminaire saint Joseph de New-York pour une retraite centrée sur le thème: “La réconciliation relationnelle, une nouvelle voie de réconciliation pour les chrétiens” (cf. Jean 17, 13-17), avec la participation du cardinal Joseph Tobin, archevêque de Newark.

«Le mouvement John 17 parle de l'amour de ceux qui, autour d’une table, en prenant un cappuccino, en déjeunant ou en mangeant une glace, se découvrent comme des frères, non pas à cause de leur couleur, ni de leur nationalité, ni de leur origine, ni des différentes formes dans lesquelles ils vivent leur foi, mais comme des enfants d’un même Père», affirme le Pape dans ce message.

«L'amour n'a pas besoin de connaissances théologiques profondes, même si elles sont nécessaires. L'amour est une rencontre de vie, d'abord avec le Seigneur Jésus, avec la personne de Jésus, et de là, de cette rencontre d'amour, naissent l'amitié, la fraternité et la certitude d'être enfants du même Père. Une vie partagée et consacrée à un objectif plus élevé: l'amour peut changer le monde! Tout part de là, d'une rencontre fraternelle, l'amour peut changer le monde, mais il nous change d'abord», poursuit-il.

«On aime ou on n'aime pas, mais l'amour qui s'est fait chair, l'amour qui a donné sa vie pour nous, voilà le chemin. Nous confondons souvent l'amour avec une sorte de philosophie platonique et idéaliste. L'amour est concret, l'amour donne sa vie pour les autres, comme Jésus l'a donnée pour nous. Peut-être parce que l'amour ne s'enseigne pas, il se vit, et vous nous enseignez en le vivant», conclut le Saint-Père, après avoir promis une rencontre prochaine avec le mouvement “John 17”, sans doute «avant la fin de l’année».

En 2017, le Pape avait salué une soixantaine de membres de “John 17”; c’était à Rome, à l’occasion du Jubilé d’or du Renouveau charismatique catholique (RCC).

09 juin 2021, 19:45