Recherche

Vatican News
Pape François et le cardinal Louis Raphael Sako, patriarche des Chaldéens, le 6 mars 2021. Pape François et le cardinal Louis Raphael Sako, patriarche des Chaldéens, le 6 mars 2021.   (AFP or licensors)

Le Pape appelle les patriarches d’Orient à être gardiens du christianisme des origines

Dans une lettre parue dimanche 27 juin, le Souverain pontife argentin s’adresse aux patriarches catholiques du Moyen-Orient en cette «Journée de la paix pour l’Orient». Le Saint-Père y détaille la vocation des chrétiens de cette région du monde, entre exigence de reconnaissance des droits de «citoyens originels» et mission de gardiens des premières origines apostoliques.

«C'est avec joie que j'ai accepté votre invitation à me joindre à vous en ce jour spécial, où chacun de vous célèbre avec ses fidèles une Divine Liturgie pour invoquer du Seigneur le don de la paix au Moyen-Orient et le consacrer à la Sainte Famille», a affirmé le Pape, inaugurant sa missive datée du 27 juin.

Le pèlerinage du Pape en Orient

«Dès le début de mon pontificat, j'ai cherché à être proche de vos souffrances, d'abord en effectuant un pèlerinage en Terre Sainte, puis en Égypte, aux Émirats arabes unis et enfin, il y a quelques mois, en Irak, et ensuite en invitant toute l'Église à prier et à manifester une solidarité concrète avec la Syrie et le Liban, si éprouvés par la guerre et par l'instabilité sociale, politique et économique», a-t-il ensuite assuré aux patriarches catholiques du Moyen-Orient.  

 

Le Moyen-Orient, consacré à la Sainte Famille

La Sainte Famille de Jésus, Joseph et Marie à laquelle vous avez choisi de consacrer le Moyen-Orient représente bien votre identité et votre mission, a estimé le Saint-Père, relevant que la Sainte Famille consacre le mystère du Fils de Dieu devenu chair.

«Un mystère d'humilité et de spoliation, comme dans la naissance à Bethléem, reconnu par les petits et les lointains, mais miné par ceux qui étaient plus attachés au pouvoir terrestre qu'à l'émerveillement devant l'accomplissement de la promesse de Dieu», a écrit le Successeur de Pierre.

Gardiens et témoins

La Consécration à la Sainte Famille appelle également chacun d'entre vous à redécouvrir, en tant qu'individus et en tant que communauté, votre vocation de chrétiens au Moyen-Orient, non seulement en exigeant la reconnaissance de vos droits en tant que citoyens originels de ces terres bien-aimées, mais en vivant votre mission de gardiens et de témoins des premières origines apostoliques, a poursuivi François, se référant à une comparaison effectuée durant sa récente visite en Irak en mars 2021.

La rosée de l’Esprit Saint

«À deux reprises, j'ai utilisé l'image du tapis, que les mains habiles des hommes et des femmes du Moyen-Orient savent tisser en géométries précises et en images précieuses, mais qui sont le fruit de l'entrelacement de nombreux fils qui, seulement en se tenant côte à côte, deviennent un chef-d'œuvre. Si la violence, l'envie, la division, peuvent déchirer un seul de ces fils, l'ensemble est blessé et défiguré. À ce moment-là, les projets et les accords humains ne peuvent pas faire grand-chose si nous n'avons pas confiance dans le pouvoir de guérison de Dieu», a-t-il expliqué, conseillant de ne pas chercher à se désaltérer dans les fontaines empoisonnées de la haine, mais à laisser le champ des cœurs être arrosé par la rosée de l'Esprit, «comme l'ont fait les grands saints de vos traditions respectives: copte, maronite, melkite, syriaque, arménien, chaldéen, latin». 

La prophétie de la fraternité

Combien de civilisations et de dominations sont nées, ont prospéré puis sont tombées, avec leurs œuvres admirables et leurs conquêtes sur le terrain: tout est passé. Depuis notre père Abraham, la Parole de Dieu n'a cessé d'être une lampe qui a éclairé et illumine nos pas, a relevé le Souverain pontife, invitant ensuite les patriarches à «vivre la prophétie de la fraternité humaine», au cœur des rencontres du Pape à Abu Dhabi aux Émirats arabes unis, Najaf en Irak, ainsi que de l’encyclique Fratelli tutti.

«Soyez vraiment le sel de vos terres, donnez de la saveur à la vie sociale, désireux de contribuer à la construction du bien commun, selon les principes de la Doctrine sociale de l'Église qui a tant besoin d'être connue, comme l'indique l'exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in Medio Oriente et comme vous avez voulu le rappeler en commémorant le cent trentième anniversaire de l'encyclique Rerum Novarum», a enfin enjoint le Successeur de Pierre, accordant sa bénédiction apostolique spéciale aux chefs des Églises du Moyen-Orient et à tous les fidèles ayant suivi cette initiative spirituelle de paix pour l’Orient.

27 juin 2021, 10:00