Recherche

Vatican News

Audience générale: la prière, seule source de force et de lumière

La prière de Jésus en faveur de ses amis, de ses disciples, a fait l’objet de la catéchèse du Pape François mercredi matin 2 juin lors de l’audience générale, qui s’est déroulée depuis la Cour saint-Damase du Palais apostolique.

Les Évangiles montrent combien la prière a été fondamentale dans la relation de Jésus avec ses disciples. De ce constat, le Pape François a proposé une réflexion sur la relation de Jésus à la prière, comme dialogue avec le Père.

«La prière en faveur de ses amis réapparaît constamment dans la vie de Jésus. Les apôtres deviennent quelquefois un motif de préoccupation pour lui, mais Jésus, de même qu’il les a reçus du Père, les porte de la même façon dans son cœur, également dans leurs erreurs, également dans leurs chutes», a affirmé le Souverain pontife.

Jésus, maître et ami patient

Dans tout cela, nous découvrons que Jésus a été un maître et un ami, toujours disponible à attendre avec patience la conversion du disciple.

Le sommet le plus élevé de cette attente patiente est, selon le Saint-Père, la «toile» d’amour que Jésus tisse autour de Pierre. Lors de la Dernière Cène, il lui dit: «Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment; mais moi j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères» (Lc 22, 31-32). 

Vérifier sa foi

Il est impressionnant de savoir qu’au moment de la faiblesse, à ce moment-là, l’amour de Jésus ne cesse pas, et qu’il devient même plus intense et que nous sommes au centre de sa prière, s’est exclamé l’évêque de Rome, ajoutant: «La prière de Jésus revient ponctuellement à un moment crucial de son chemin, celui de la vérification de la foi des disciples.»

En effet, les grandes étapes de la mission de Jésus sont toujours précédées par une prière intense, prolongée. «Cette vérification de la foi semble une ligne d’arrivée et, en revanche, elle est un point de départ renouvelé pour les disciples, car dorénavant c’est comme si Jésus franchissait un cap dans sa mission, en leur parlant ouvertement de sa passion, de sa mort et de sa résurrection», a poursuivi le Pape.

Gravir les montagnes en priant

Dans cette perspective, a relève le Successeur de Pierre, la prière est la seule source de lumière et de force. «Il faut prier plus intensément chaque fois que la route commence à monter.»

“«Il faut prier plus intensément chaque fois que la route commence à monter.»”

Et en effet, après avoir préannoncé à ses disciples ce qui l’attend à Jérusalem, a lieu l’épisode de la Transfiguration. «Prenant avec lui Pierre, Jean et Jacques, il gravit la montagne pour prier. Et il advint, comme il priait, que l'aspect de son visage devint autre, et son vêtement, d'une blancheur fulgurante. Et voici que deux hommes s'entretenaient avec lui: c'étaient Moïse et Elie qui, apparus en gloire, parlaient de son départ, qu'il allait accomplir à Jérusalem» (Lc 9, 28-31).

Prier comme Il prie

Cette manifestation anticipée de la gloire de Jésus a donc eu lieu dans la prière, «alors que le Fils de Dieu était plongé dans la communion avec le Père et consentait pleinement à sa volonté d’amour, à son dessein de salut», explique le Saint-Père.

De ce parcours rapide à travers l’Évangile, il ressort que «Jésus veut non seulement que nous priions comme Il prie, mais qu’il nous assure que, même si nos tentatives de prière étaient complètement vaines et inefficaces, nous pouvons toujours compter sur sa prière», a complété le Pape.  

Le Pape François a conclu en ces paroles encourageantes: «Même si nos prières n’étaient que des balbutiements, si elles étaient compromises pas une foi vacillante, nous ne devons jamais cesser d’avoir confiance en Lui. Soutenues par la prière de Jésus, nos prières timides s’appuient sur des ailes d’aigles et s’élèvent jusqu’au Ciel.»

02 juin 2021, 10:00

Audiences récentes

Tout lire >