Recherche

Vatican News
Année Amoris Laetitia. Année Amoris Laetitia.  

Le Pape invite les laïcs et les familles à s'impliquer dans la pastorale

Dans un message vidéo adressé aux participants du webinaire "Où en sommes-nous avec Amoris Laetitia ?", organisé par le Dicastère laïcs Famille et vie, qui se déroule à partir d'aujourd'hui jusqu'au 12 juin avec plus de 350 délégués de la pastorale familiale, le Pape a invité les laïcs à «contribuer à la construction du tissu ecclésial».

Une pastorale familiale non théorique mais pratique, accrochée aux blessures et aux problèmes des gens, non réservée à «une élite» mais confiée aux couples laïcs et aux familles avec enfants, comme «sujets actifs de l'évangélisation», témoins valides de la mission du mariage, adéquatement formés. C'est le point de départ sur lequel le Pape François, à travers un message vidéo, invite les participants à réfléchir sur le forum en ligne promu par le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, intitulé “Où en sommes-nous avec l'application d'Amoris laetitia?”. L'initiative, lancée dans le cadre de l'Année spéciale Famille Amoris Laetitia, démarre ce mercredi 9 juin, et, pendant trois jours, rassemble environ 350 délégués de la pastorale familiale provenant de 60 conférences épiscopales, de 30 mouvements internationaux et de diocèses du monde entier.

Pour le Pape, ce forum représente «un moment essentiel de dialogue» entre pasteurs et laïcs, qui «s'inscrit dans la continuité du parcours synodal» et qui «doit pouvoir se concrétiser dans les Eglises locales» à travers «la coopération, le partage des responsabilités, la capacité de discernement et la disponibilité à être proche des familles».

Les défis concrets des familles

Les familles sont confrontées à de nombreux «défis concrets», des défis que le double synode sur la famille (2014-2015) avait déjà mis en évidence: «les pressions idéologiques qui entravent les processus éducatifs, les problèmes relationnels, la pauvreté matérielle et spirituelle et, au fond, beaucoup de solitude due à la difficulté de percevoir Dieu dans sa propre vie». Ces difficultés, a souligné le Souverain Pontife, «peinent encore à être traitées et nécessitent un nouvel élan pastoral dans certains domaines particuliers». «Je pense à la préparation au mariage, à l'accompagnement des jeunes mariés, à la formation, à l'attention aux personnes âgées, à la proximité des familles blessées ou de ceux qui, dans une nouvelle union, désirent vivre pleinement l'expérience chrétienne... », a-t-il poursuivi.

Il s'agit, selon le Pape, de «créer un réseau qui, dans la complémentarité des vocations et des états de vie, dans un esprit de collaboration et de communion ecclésiale, puisse annoncer l'Evangile de la famille de la manière la plus efficace, en répondant aux signes des temps». Pour ce faire, il est nécessaire de faire appel aux familles elles-mêmes: «l'Église est invitée avant tout à écouter activement les familles et en même temps à les impliquer comme sujets de la pastorale», dit-il dans cette vidéo.

Les conjoints et les ministres ordonnés, les évêques en particulier, sont appelés «à coopérer de manière fructueuse au soin et à la garde des Églises domestiques.» «Nous, les pasteurs, exhorte le Pape, nous devons nous laisser éclairer par l'Esprit, afin que cette annonce salvifique soit réalisée par les couples mariés qui sont souvent là, prêts, mais pas appelés. Si au contraire nous les appelons, nous les appelons à travailler avec nous, si nous leur donnons de l'espace, ils peuvent donner leur contribution à la construction du tissu ecclésial».

Bien former les laïcs

D'où l'invitation à faire un «effort particulier» pour la formation des laïcs, en particulier des conjoints et des familles, «afin qu'ils comprennent mieux l'importance de leur engagement ecclésial, c'est-à-dire le sens de la mission qui découle du fait d'être conjoints et familles».

«De nombreuses familles ne sont pas conscientes du grand cadeau qu'elles ont reçu dans le sacrement..... Quand une famille découvre pleinement ce don, elle ressent le désir de le partager avec d'autres familles, car la joie de la rencontre avec le Seigneur tend à se répandre et génère d'autres communions, elle est naturellement missionnaire», a conclu François.

09 juin 2021, 15:35