Recherche

Vatican News
Le Pape François et le cardinal Giuseppe Betori Le Pape François et le cardinal Giuseppe Betori   (© Servizio Fotografico Vaticano)

Le Pape reçoit l'hommage de Florence pour Dante

François a reçu vendredi en audience une délégation de l'Église et de la ville qui voulait lui rendre hommage à l'occasion du septième centenaire de la mort de Dante. Le Pape a reçu quatre cadeaux qui représentent le lien entre Florence et le poète suprême.

Luca Collodi - Cité du Vatican

La délégation florentine, reçue en audience ce vendredi, a remercié François pour la lettre apostolique Candor lucis aeternae, dédiée à la mémoire de Dante Alighieri, et pour l'attention particulière portée à la ville et à l'Église florentine. Aux côtés du cardinal Giuseppe Betori et du maire de Florence, Dario Nardella, étaient présents le vicaire général du diocèse, Mgr Giancarlo Corti, le président de l’Œuvre de Santa Maria del Fiore, Luca Bagnoli, et pour l'ŒUVRE Medicea Laurenziana, Mgr Marco Domenico Viola, prieur de la basilique de San Lorenzo, avec le conseiller Antonio Lovascio.

Le diocèse de Florence a fait don au Pape d'une copie anastatique du codex Rustici, dont les descriptions et les miniatures offrent une image de la ville au début du XVe siècle, la plus proche de celle dans laquelle Dante a vécu, avant les grandes transformations de la Renaissance. La ville de Florence a également offert un exemplaire de la publication de la Divine Comédie illustrée par l'artiste Mimmo Paladino.

Dans la lignée de saint Paul VI

«L'hommage du diocèse et de la ville de Florence au Pape François pour le 700e anniversaire de la mort de Dante Alighieri», a souligné l'archevêque de Florence, le cardinal Giuseppe Betori, sur Radio Vatican, «veut s'inscrire dans la continuité de la lettre de Paul VI, " Altissimi Cantus ", publiée le 7 décembre 1965». Inscrite au programme des célébrations du septième centenaire de la naissance de Dante, cette lettre «exprimait l'amour que Montini portait au poète». En 1965, Paul VI a écrit deux lettres à l'archevêque de Florence, Ermenegildo Florit, et à l'évêque de Ravenne, Salvatore Baldassarri. Le souverain pontife a également remis aux deux villes un laurier d'or pour le baptistère de San Giovanni à Florence et une croix d'or sur la tombe de Dante à Ravenne, symbole de la Résurrection.

L'Œuvre de Santa Maria del Fiore a apporté au Pape François le Monogramme du Christ que saint Paul VI en 1965, lors du septième centenaire de la naissance de Dante, a offert comme cadeau de l'Église catholique à la ville de Florence pour être placé dans le baptistère où Dante a été baptisé. L'Œuvre a ensuite fait don au Pape François du premier volume consacré à la coupole de Brunelleschi. Une édition de valeur, à tirage limité et numéroté, grand format, publiée par Scripta Maneant. «C'est précisément de la coupole de la cathédrale, rappelle l'archevêque de Florence, de l'image du Christ juge miséricordieux, que le pape s'est inspiré dans son discours à la Conférence de l'Église italienne du 10 novembre 2015.»

Enfin, l'Œuvre Medicea Laurenziana a remis au Pape une maquette reproduisant le polyèdre que Michel-Ange a placé au sommet de la coupole de la Nouvelle Sacristie de la basilique de San Lorenzo, la chapelle qui abrite les restes de certains membres de la Maison des Médicis. «Un cadeau», a conclu le cardinal Betori, «pour rendre hommage à l'appel répété du Pape François à cette figure géométrique comme étant celle qui représente le mieux la nature de l'Église et de la société. Le polyèdre, en effet, est le modèle qui reflète la confluence de toutes les partialités, qui en lui conservent leur originalité.»

05 juin 2021, 12:38