Recherche

Vatican News
Une image d'un camp scout (photo d'illustration). Une image d'un camp scout (photo d'illustration). 

Le Pape reçoit les Scouts Unitaires de France pour leur 50ème anniversaire

Le Saint-Père a salué le mouvement et rappelé que les jeunes scouts étaient «des acteurs importants pour l’évangélisation et pour la construction de la société». Il les a également invités à ne pas se décourager «face aux égoïsmes du monde».

Olivier Bonnel - Cité du Vatican

François, après avoir remercié ses hôtes de leur visite à Rome, s'est d'abord inquiété d'une société où «nous constatons trop souvent une dégradation des relations humaines et un manque de modèles dignes de confiance pour les jeunes en quête de formation», situation encore aggravée par la crise sanitaire actuelle qui a réduit les possibilité de rencontre pour «fraterniser et pour tisser de nouvelles amitiés». 

Face à ces difficultés, a poursuivi le Pape, le mouvement des SUF «est un signe d’encouragement pour les jeunes, parce qu’il les invite à rêver et à agir, à oser porter un regard d’espérance vers l’avenir». Le Saint-Père est revenu sur le cœur de la pédagogie du mouvement scout, à savoir celle «du grand frère et de la grande sœur qui protègent et accompagnent les plus petits en les aidant patiemment à découvrir et à faire fructifier les talents reçus du Seigneur». 

Ne pas se décourager face aux égoïsmes du monde

«Le scout, à travers sa disponibilité pour le service du prochain, est aussi appelé à travailler en vue d’une Église plus «extravertie» et d’un monde plus humain», a poursuivi le Souverain Pontife, soulignant la noble mission des Scouts Unitaires de France de témoigner, partout là où ils sont, de leur foi et de leur engagement et de mettre en valeur la richesse des relations humaines pour en faire un bien commun. Le Pape a invité ses hôtes à ne pas avoir peur d'être à la fois «des chrétiens dynamiques et des scouts dévoués», en étant cohérents avec leurs valeurs tout en cultivant un esprit d'ouverture aux autres.

Citant son encylique Laudato Si, François a par ailleurs rappelé que par leur relation à la nature, ces scouts sont «porteurs du message que le respect de l’autre et de l’environnement vont de pair». Le Pape les a encouragés aussi à ne pas se décourager «face aux égoïsmes du monde» ni à se replier sur eux-mêmes, «à ne pas être non plus des jeunes inertes, sans idéaux et sans rêves».

Partager la joie de l'Évangile

«Ne perdez jamais de vue que le Seigneur vous appelle tous à porter sans crainte l’annonce missionnaire, là où vous vous trouvez, a encore exhorté le Saint-Père, en particulier parmi les jeunes, dans les quartiers, au sport, lors des sorties avec les amis, dans le bénévolat ou dans le travail». Le Pape les a enfin enjoints à partager toujours la joie de l'Évangile qui les fait vivre. «Le Seigneur attend que vous soyez ses disciples pour répandre lumière et espérance, car il compte sur votre audace, votre courage et votre enthousiasme». 

En concluant son intervention, François a renouvelé ses encouragements aux SUF, «en vue de faire du scoutisme catholique un mouvement de semeurs d’espérance et de redécouverte de la vie communautaire». Puis il a rendu grâce à Dieu pour le témoignage que le mouvement a apporté durant ces 50 dernières années. 

Cette audience, au cours de laquelle les SUF ont offert au Pape un foulard et un chapeau scout s'est achevée par le chant de la prière scoute. Crées en avril 1971, les Scouts Unitaires de France rassemblent aujourd'hui 30 000 membres, garçons et filles, de 8 ans à 25 ans. 

 

14 mai 2021, 12:30