Recherche

Vatican News
Place saint-Pierre de Rome, angélus du dimanche 30 mai 2021. Place saint-Pierre de Rome, angélus du dimanche 30 mai 2021.   (Vatican Media)

Angélus de la Sainte Trinité: Dieu n'est pas solitude, mais communion

En ce dimanche de la Sainte Trinité, 30 mai, le Souverain pontife argentin a médité sur l’immense mystère du Dieu unique en trois personnes, dans sa catéchèse délivrée lors de l’angélus, place saint-Pierre de Rome.

«C'est un immense mystère, qui dépasse la capacité de notre esprit, mais qui parle à notre cœur, parce que nous le trouvons enfermé dans cette expression de saint Jean qui résume toute la Révélation: "Dieu est amour" (1 Jn 4,8.16)», a d’emblée affirmé le Saint-Père. 

Immersion dans l'amour 

Dans la mesure où il est amour, Dieu, bien qu'il soit un et unique, n'est pas solitude mais communion, a-t-il soutenu, expliquant ainsi cette unité: «L'amour est essentiellement un don de soi, et dans sa réalité originelle et infinie, c'est le Père qui se donne en engendrant le Fils, qui à son tour se donne au Père, et leur amour mutuel est l'Esprit Saint, le lien de leur unité».

Ce mystère de la Trinité a été révélé par Jésus lui-même. «Il nous a fait connaître le visage de Dieu comme Père miséricordieux; il s'est présenté, vrai homme, comme le Fils de Dieu et la Parole du Père; il a parlé de l'Esprit Saint qui procède du Père et du Fils, l'Esprit de Vérité, l'Esprit Paraclet, c'est-à-dire Consolateur et Avocat», a insisté le Pape François, rappelant la mission de l’Église à ce titre, «et celle de nous tous, disciples du Christ», «de faire en sorte que chaque homme et chaque femme puisse être immergé dans l'amour de Dieu et recevoir ainsi le salut, la vie éternelle».

Unité essentielle

«Et cette unité, j'ose le dire, est essentielle pour le chrétien. Elle est essentielle, car l'unité naît de l'amour, de la miséricorde de Dieu, de la justification de Jésus-Christ et de la présence de l'Esprit Saint dans nos cœurs», a-t-il ajouté. 

“«Ce merveilleux mystère d'amour et de lumière d'où nous venons et vers lequel notre chemin terrestre est orienté.»”

La fête d'aujourd'hui fait donc contempler «ce merveilleux mystère d'amour et de lumière d'où nous venons et vers lequel notre chemin terrestre est orienté», a relevé le Successeur de Pierre. «La beauté de l'Évangile exige d'être vécue et témoignée en harmonie entre nous, qui sommes si différents!», en a-t-il déduit. 

Après l'angélus 

Au terme de l'angélus, le Saint-Père a évoqué la Journée mondiale de la sclérose en plaques et, en Italie, la journée nationale des secours, qui ont toutes deux lieu ce dimanche. «Je vous exprime ma gratitude pour ces initiatives. Rappelons que la proximité est un baume précieux qui apporte soutien et consolation à ceux qui souffrent de la maladie», a-t-il assuré. 

30 mai 2021, 12:15

L'Angélus est une prière en mémoire du Mystère de l’Incarnation du Christ, récitée trois fois par jour : à six heures le matin, à midi et le soir vers dix-huit heures, au moment où sonne la cloche de l’Angélus. Son nom Angelus dérive du premier verset de la prière en latin : Angelus Domini nuntiavit Mariae. Elle consiste en une lecture brève de trois textes simples sur l’Incarnation du Christ, et la récitation de trois «Je vous salue Marie». Cette prière est récitée par le Pape tous les dimanches et les jours de fête à midi place Saint Pierre. Avant de réciter la prière, le Pape prononce un bref discours se référant aux Lectures du jour. Après la prière, il salue les pèlerins.

Entre Pâques et Pentecôte, l’Angélus cède sa place au Regina Coeli, une prière qui fait mémoire de la résurrection de Jésus Christ, et à la fine de laquelle le Gloria est récité trois fois.

Angelus / Regina Coeli récents

Tout lire >