Recherche

Vatican News
Audience avec les membres de l'association Meter Audience avec les membres de l'association Meter  

François: protéger les enfants contre le «meurtre psychologique» des abus

Le Pape a reçu en audience l'association Meter et a encouragé son travail contre la pédophilie, qui contribue «à rendre visible l’amour de l’Église pour les plus petits et les sans-défense». Pour l’évêque de Rome, il devient urgent d’éradiquer la culture des abus et de lutter contre la vieille habitude de «tout dissimuler».

Adriana Masotti - Cité du Vatican

La maltraitance des enfants est une sorte de «meurtre psychologique» et il est du devoir de tous les États de les en protéger. Face à ce fléau, il faut également «une sensibilisation encore plus forte des familles et des différents organismes éducatifs». C'est ce qu'a déclaré le Pape François dans le discours qu'il a prononcé ce samedi dans la salle Clémentine du Vatican, devant une cinquantaine de membres de l'association Meter, engagée depuis plus de 30 ans dans la lutte contre la pédophilie notamment en Italie et dans la défense des enfants maltraités. L'audience a lieu à quelques jours de la célébration de la 25e Journée des enfants victimes de violence et d'abus, promue par la même association et que François avait encouragée lors du Regina Caeli, le dimanche 2 mai.

Un foyer d'espoir pour de nombreux d'enfants abusés

Le Pape François a comparé Meter à une maison, un lieu d'accueil et de soins: «le mot foyer a une saveur typiquement familière, il évoque la chaleur, l'affection et la tendresse que l'on peut éprouver précisément dans une famille, surtout au moment de l'angoisse et de la douleur. Vous avez été et vous êtes la “maison” de tant d'enfants dont l'innocence a été violée ou asservie par l'égoïsme des adultes. Vous avez été et êtes une maison d'espoir, encourageant chez de nombreuses victimes un chemin de libération et de rédemption. Je vous encourage donc à poursuivre cette activité sociale méritoire, en continuant à offrir votre précieuse contribution au service de la protection de l'enfance», a affirmé le Saint-Père.

La dénonciation et la prévention des abus sont nécessaires

Le constat de François est amer: malheureusement, l'abus d'enfants se poursuit, notamment à travers Internet et les réseaux sociaux, avec des pages et des portails dédiés à la pornographie infantile. C'est pourquoi, poursuit-il, «votre travail est plus nécessaire que jamais», ainsi qu'une «détermination renouvelée» de la part des institutions publiques et des autorités, et une plus grande prise de conscience de l'ensemble de la société pour lutter contre cette réalité dramatique: «aujourd'hui encore, nous voyons combien de fois dans les familles, la première réaction est de tout cacher. Et dans d'autres institutions, même dans l'Église, cette tendance est toujours là. Nous devons lutter contre cette vieille habitude de tout dissimuler».

La maltraitance des enfants est une sorte de «meurtre psychologique» et, dans de nombreux cas, une destruction de l'enfance. Par conséquent, la protection des enfants contre l'exploitation sexuelle est le devoir de tous les États, qui doivent identifier à la fois les trafiquants et les abuseurs. En même temps, il est plus que jamais nécessaire de dénoncer et de prévenir cette exploitation dans les différentes sphères de la société: écoles, activités sportives, récréatives et culturelles, communautés religieuses et individus. En outre, dans le domaine de la protection de l'enfance et de la lutte contre la pédophilie, des mesures spécifiques doivent être prises pour apporter une aide efficace aux victimes.

Marie, modèle et guide pour Meter

L'invitation du Pape François à Meter est de poursuivre son travail «sans hésitation», avec une attention particulière à l'aspect éducatif, «pour former chez les gens une conscience ferme et éradiquer la culture de l'abus et de l'exploitation». Se référant au logo de l’association – la lettre M avec 12 étoiles-, qui symbolise «la couronne de la Vierge Marie, mère de Jésus et mère de tous les enfants», le Saint-Père a conclu: «Marie mère attentionnée, toute tendue vers l'amour de son Fils Jésus, est un modèle et un guide pour toute l'association, stimulant à aimer avec une charité évangélique les enfants victimes de l'esclavage et de la violence. La charité envers le prochain est inséparable de la charité que Dieu a pour nous et que nous avons pour lui. C'est pourquoi je vous exhorte à enraciner votre activité quotidienne toujours dans votre relation quotidienne avec Dieu: dans la prière personnelle et communautaire, dans l'écoute de sa Parole et surtout dans l'Eucharistie, sacrement de l'unité et lien de la charité», a-t-il conclu.

15 mai 2021, 13:43