Recherche

Vatican News
Le Pape François en visite à la chapelle des Apparitions du sanctuaire marial de Fatima, au Portugal, le 12 mai 2017. Le Pape François en visite à la chapelle des Apparitions du sanctuaire marial de Fatima, au Portugal, le 12 mai 2017.  

En mai, trente sanctuaires du monde reliés à la prière du Pape

La liste des trente sanctuaires situés aux quatre coins du monde, du Japon à la Bosnie, du Nigéria à l'Argentine, a été dévoilée mardi 27 avril. Ils dirigeront la prière mariale chaque jour du mois de mai prochain, par laquelle les fidèles, en récitant le chapelet, invoqueront la fin de la pandémie et la reprise des activités sociales et professionnelles. Le Pape François ouvrira et clôturera ce mois de prière.

Andrea De Angelis - Cité du Vatican

Les yeux tournés vers le ciel, les mains jointes ou à genoux, à la maison, comme sur son lieu de travail, seul ou avec des proches. Selon le souhait du Saint-Père, le mois de mai sera consacré à un ‘’marathon" de prière pour invoquer la fin de la pandémie, qui frappe le monde depuis plus d'un an, et la reprise des activités sociales et professionnelles.

Le Pape François a voulu associer tous les sanctuaires du monde à cette initiative, afin qu'ils deviennent les instruments d'une prière de toute l'Église. L'initiative - lit-on dans le communiqué du conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation - est réalisée à la lumière de l'expression biblique: "De toute l'Église montait sans cesse la prière vers Dieu" (Ac 12, 5).

Chaque jour une intention de prière

Le conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, chargé par le Pape d'organiser l'événement, a étendu l'invitation à tous les sanctuaires du monde, afin de promouvoir la diffusion de l'initiative dans les régions respectives, de manière à atteindre les prêtres, les familles et tous les fidèles, en les invitant à se joindre à cette prière d'intercession et d'espérance à la Sainte Vierge. 

 

Avec la prière du Rosaire, chaque jour du mois est caractérisé par une intention de prière pour les différentes catégories de personnes les plus touchées par le drame de la pandémie. Entre autres, des prières seront dites pour ceux qui n'ont pas pu dire au revoir à leurs proches, pour le personnel de santé, pour les pauvres, les sans-abri et les personnes en difficulté économique et pour tous les défunts.

Les trente sanctuaires

Les trente sanctuaires représentatifs choisis pour mener la prière mariale un jour du mois sont les suivants: Notre-Dame de Walsingham en Angleterre; Jésus le Sauveur et Mère Marie au Nigeria; Notre-Dame de Częstochowa en Pologne; basilique de l'Annonciation à Nazareth; Sainte Vierge du Rosaire en Corée du Sud; Notre-Dame Aparecida au Brésil; Notre-Dame de la Paix et du Bon Voyage aux Philippines; Notre-Dame de Lujan en Argentine; Sainte Maison de Lorette en Italie; Notre-Dame de Knock en Irlande; Notre-Dame des Pauvres à Banneux, Belgique; Notre-Dame d'Afrique en Algérie; Notre-Dame du Rosaire de Fatima au Portugal; Notre-Dame de la Santé en Inde; Notre-Dame Reine de la Paix à Medjugorje, Bosnie; cathédrale Sainte-Marie en Australie; Immaculate Conception aux États-Unis; Notre-Dame de Lourdes en France; Meryem Ana en Turquie; Nuestra Señora de la Caridad del Cobre à Cuba; Notre-Dame de Nagasaki au Japon; Nuestra Señora de Montserrat en Espagne; Notre Dame du Cap au Canada; National Shrine Our Lady Ta' Pinu à Malte; Nuestra Señora de Guadalupe au Mexique; Mère de Dieu à Zarvantysia en Ukraine; la Vierge Noire d’Altötting en Allemagne; Notre-Dame du Liban; Notre-Dame du Rosaire de Pompei en Italie.

Le Pape François ouvrira et clôturera le mois de prière, avec les fidèles du monde entier, depuis deux lieux significatifs de l'État de la Cité du Vatican. Le 1er mai, le Pape priera devant l’icône de Notre-Dame du Bon Secours -la Madonna del Soccorso-, vénérée dès le VIIe siècle, représentée dans une fresque au-dessus de l'autel de Saint-Léon, près du transept sud de la basilique primitive du Vatican, puis placée, là où elle se trouve encore aujourd'hui, à l'intérieur de la nouvelle basilique Saint-Pierre en construction, par le Pape Grégoire XIII en 1578, dans la chapelle Grégorienne, où sont également conservées les reliques de saint Grégoire de Nazianze, docteur et père de l'Église.

À cette occasion, François bénira des chapelets spéciaux utilisés spécialement pour cet événement, qui seront ensuite envoyés aux trente sanctuaires. Quelques familles des paroisses de Rome et du Latium participeront à la prière et à la lecture, ainsi que des jeunes représentants des mouvements de la nouvelle évangélisation. Enfin, le 31 mai, le Pape François conclura la prière depuis un lieu significatif dans les jardins du Vatican, dont les informations seront communiquées ultérieurement. Ces deux moments seront accessibles aux personnes sourdes et malentendantes grâce à une traduction en langue des signes.

Comment et où prier

Tous les sanctuaires du monde sont invités à prier selon la manière et la langue dans lesquelles la tradition locale s'exprime, pour invoquer la reprise de la vie sociale, du travail et des nombreuses activités humaines qui ont été suspendues pendant la pandémie.

Cet appel communautaire vise à réaliser une prière continue, qui monte sans cesse de toute l'Église vers le Père par l'intercession de la Vierge Marie. Pour cette raison, les sanctuaires sont appelés à promouvoir et à solliciter autant que possible la participation des fidèles, afin que chacun puisse consacrer un moment à la prière quotidienne, dans sa voiture, dans la rue, avec son smartphone et grâce aux technologies de communication, pour la fin de la pandémie et la reprise des activités sociales et professionnelles. La prière dans chacun de ces sanctuaires sera diffusée par les canaux officiels du Saint-Siège, à 18h00, heure de Rome.

Un livret d’explications, en italien, anglais ou espagnol, peut être téléchargé sur le site du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

28 avril 2021, 12:51