Recherche

Vatican News
Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582). Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582). 

Le Pape souligne la portée actuelle des écrits de sainte Thérèse d’Avila

Le 27 septembre 1970, le Pape Paul VI faisait de sainte Thérèse d’Avila la première femme à recevoir le titre de Docteur de l’Église, avant sainte Catherine de Sienne une semaine plus tard, sainte Thérèse de Lisieux en 1997 et sainte Hildegarde de Bingen en 2012.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

À l’occasion d’un Congrès international organisé à Avila du 12 au 15 avril sous le titre "Une femme exceptionnelle. Les 50 ans du doctorat de sainte Thérèse de Jésus d’Avila", le Pape François rend hommage à la mystique espagnole, dont il rappelle qu'elle est un exemple marquant de la contribution des femmes à l’histoire de l’Église et de la société.

Dans ce message en espagnol, adressé à l’évêque d’Avila, Mgr José Maria Gil Tamayo, le Pape François dresse un vibrant hommage à la réformatrice du Carmel en soulignant «son courage, son intelligence, sa ténacité» ainsi que sa «maternité spirituelle» vis-à-vis de tous ceux qui sont liés à son œuvre. «La sainte d’Avila continue à nous parler aujourd’hui à travers ses écrits et son message, pour qu’en le connaissant et en le contemplant nous nous laissions séduire par la beauté de la parole et par la vérité du contenu», explique François.

Trouver le chemin pour monter dans le «château intérieur»

Son message ne concerne pas seulement ceux qui sont directement appelés à la vie religieuse, mais aussi «tous ceux qui désirent progresser dans un chemin de purification de toute mondanité, et qui conduit aux fiançailles avec Dieu, aux lieux élevés du château intérieur».

L’évêque de Rome souligne qu’il est «beau de se rappeler que toutes les grâces reçues l’ont conduite au ciel, et qu’elle a su amener le ciel sur la terre, en faisant de sa vie une demeure de Dieu, dans laquelle tout le monde avait sa place». Encore aujourd’hui, elle nous invite à «entrer en nous-mêmes» pour comprendre que «Dieu seul suffit» et en témoigner.

En cette année dédiée à saint Joseph, le Pape rappelle également la dévotion de sainte Thérèse d’Avila pour le père adoptif de Jésus, qu’elle considérait comme «maître, avocat et intercesseur». C’est avec une image de saint Joseph qu’elle parcourait les terres de Castille et d’Andalousie. «Les saints nous donnent toujours un coup de main, et nous soutiennent par la confiance placée en leur intercession», conclut le Pape avant d’adresser sa bénédiction aux participants.

13 avril 2021, 12:09