Recherche

Vatican News
Le Souverain pontife et les Clarisses de Paganica, au Vatican, lundi 26 avril 2021. Le Souverain pontife et les Clarisses de Paganica, au Vatican, lundi 26 avril 2021.  

Pape François: dans la tragédie, repartir de Dieu et de l'esprit de fraternité

Lors de son audience avec les Clarisses de Paganica, une ville italienne de la province de L'Aquila, frappée par le tremblement de terre de 2009, le Pape François a demandé aux religieuses d'être «une présence priante et consolante» pour soutenir ceux qui portent encore les blessures du séisme.

Benedetta Capelli - Cité du Vatican

Plusieurs fois, elles ont dit qu’elles étaient «miraculées», même si elles ont tout perdu et surtout leur abbesse, Mère Gemma Antonucci, dans le tremblement de terre qui a détruit leur monastère de Paganica le 6 avril 2009. Les Clarisses, reçues aujourd'hui par le Pape François, se sont cependant accrochées à la force de la foi, de la prière et de cette Bible retrouvée 9 mois plus tard au milieu des décombres, aujourd'hui placée dans une vitrine et exposée dans le nouveau monastère, rouvert le 9 mars dernier. En les recevant en audience, François a reconnu en elles la force qui vient de la confiance et de l'abandon à un amour plus grand:

«De ce drame, Dieu vous a fait sortir fortifiés et, comme le grain de blé qui doit mourir pour porter du fruit, il en a été de même pour votre communauté monastique. Vous avez connu une grande douleur, mais aussi la sollicitude du Père céleste et la solidarité de tant de personnes», leur a assuré l’évêque de Rome.

Le Saint-Père les a par ailleurs remerciées pour la prière constante et le cierge pascal offert pour la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, décorée par leurs soins. «Par ce symbole du Christ, lumière du monde, vous êtes spirituellement présentes aux célébrations qui se déroulent dans cette chapelle», leur a dit le Souverain pontife.

Repartir de Dieu et de l'amour des frères

François a reconstitué le destin des Clarisses après la nuit qui a tout anéanti «sauf Dieu et la fraternité», leur séjour d'abord dans une structure provisoire puis dans le monastère reconstruit grâce à la générosité de nombreux fidèles: «Vous vous êtes d'abord établies dans une structure temporaire et, dix ans après le tremblement de terre, vous êtes revenues dans le monastère reconstruit et restauré. Maintenant, votre communauté est florissante, composée de douze moniales, toutes jeunes. C'est le message que vous avez donné aux gens: face à la tragédie, il faut repartir de Dieu et de la solidarité fraternelle.»

Adhésion totale à l'Évangile

En concluant son message, le Pape leur a confié une tâche importante, soutenus en cela par le charisme de sainte Claire et de saint François et par l'exemple de la bienheureuse Antonia, figure marquante de la spiritualité de L'Aquila:

«Chères sœurs, ne vous lassez pas d'être une présence priante et consolante pour soutenir la population, durement éprouvée par la terrible expérience et qui a encore besoin de réconfort et d'encouragement... Répondez généreusement au désir que Dieu a mis dans vos cœurs, en vivant votre vie de femmes consacrées dans une adhésion totale à l'Évangile.»

De retour à la maison

Les sœurs Clarisses sont de retour au monastère de Paganica, dix ans après le tremblement de terre. Au départ, elles ont décidé de s'installer au monastère de Pollenza, dans la province de Macerata, mais le désir de revenir chez elles a toujours été fort. Après avoir lancé un appel à la reconstruction, elles se sont installées dans une petite maison en bois et ont finalement ouvert le nouveau monastère.

26 avril 2021, 14:41