Recherche

Vatican News
José Gregorio Hernández Cisneros, le médecin des pauvres José Gregorio Hernández Cisneros, le médecin des pauvres 

Le médecin des pauvres co-patron d'un cycle d'études au Latran

Par le biais d’un chirographe, le pape François confie le cours dédié aux sciences de la paix, établi en 2018 à l’Université pontificale du Latran, à la garde spirituelle du médecin vénézuélien José Gregorio Hernández Cisneros, qui sera béatifié ce 30 avril.

Alessandro De Carolis - Cité du Vatican

En novembre 2018, le Pape avait déjà choisi le bienheureux Giovanni della Pace, un tertiaire franciscain du XIIIe siècle, comme patron du tout nouveau cycle d'études en sciences de la paix de l'université pontificale du Latran. A son nom, et à sa tutelle - celle d'un homme turbulent, rompu aux armes mais touché par l'Evangile et prêt à remplacer l'armure par la soutane- s'ajoute désormais la figure du médecin à l'âme de contemplatif, l'homme qui, dans son Venezuela, a mêlé science et foi en servant les plus pauvres, également comme tertiaire franciscain, sept cents ans après le bienheureux Giovanni.

Par un chirographe, le Saint-Père établit que José Gregorio Hernández Cisneros (1864-1919) devient le co-patron du cycle d'études en sciences de la paix, établi au Latran en novembre 2018. Ce choix intervient à la veille de la béatification du «médecin des pauvres». Le rite sera présidé demain à Caracas par le nonce apostolique au Venezuela, Mgr Aldo Giordano, après l’annulation de la venue du cardinal secrétaire d'État Pietro Parolin, en raison des conditions sanitaires.

C'est le substitut de la Secrétairerie d'État, Mgr Edgar Peña Parra, qui présidera la messe d'action de grâce à Rome, dans la paroisse de Santa Maria ai Monti, le dimanche 2 mai à 16 heures, en présence de la communauté vénézuélienne résidant dans la capitale, qui se réunit habituellement dans cette église pour la messe dominicale.

29 avril 2021, 12:54