Recherche

Vatican News
Le Pape François au sanctuaire de Jasna Gora à Czestochowa en Pologne. Le Pape François au sanctuaire de Jasna Gora à Czestochowa en Pologne.  

Le Pape salue la solennité de Marie Reine de Pologne

À l’issue de la catéchèse délivrée lors de l’audience générale du mercredi 28 avril, le Pape François a adressé sa proximité spirituelle au peuple polonais, à l’approche du 3 mai, fête de Marie Reine de Pologne, solennité pluriséculaire, ciment de la nation polonaise.

«Depuis le XVIIème siècle, le peuple polonais a attribué ce titre à la Mère de Dieu, se confiant à sa protection maternelle et s'engageant à servir fidèlement la cause du Royaume de son Fils. En vous souvenant des vœux que vos pères ont prononcés à Jasna Góra, suivez aussi fidèlement, en ces temps difficiles, l'invitation toujours opportune de Marie et "faites tout ce que Jésus vous dira". (Cf. Jn 2,5). Que sa bénédiction accompagne chacun d'entre vous, vos familles et tout le peuple polonais!», a ainsi déclaré le Souverain pontife argentin dans son salut personnalisé.

Aux origines de la solennité

Marie fut déclarée «Reine de Pologne» par le roi Jean II Casimir Vasa lors des serments de Lwów en 1656, qui eu lieu après la défense de Jasna Gora contre l’invasion suédoise.

Depuis cette date, le peuple polonais estime que la Vierge aurait sauvé le pays miraculeusement durant «le déluge», les partages de la Pologne, la guerre soviéto-polonaise, la Seconde Guerre mondiale et la République populaire de Pologne (i.e: le communisme). 

 

Cette fête de Marie, Reine de Pologne a été établie à la demande des évêques polonais, après la Première Guerre mondiale et l’indépendance retrouvée de la Pologne. Officiellement, elle est célébrée depuis 1923. En 1920, le Pape Benoît XV l’approuve, et elle est élevée au rang de fête solennelle, après la réforme liturgique de 1969. La date du 3 mai fait aussi mémoire à celle de la première Constitution polonaise.

Protection de la Mère de Dieu pour 1 000 ans 

À l’occasion du 300e anniversaire des serments royaux, une nouvelle version a été préparée par le primat de Pologne le cardinal Stefan Wyszyński qui était alors interné par les autorités communistes. Après la libération du primat -qui sera béatifié le 12 septembre 2021-, l’épiscopat polonais a prononcé solennellement les «Jasnogórskie Śluby Narodu» (les vœux de la nation de Jasna Góra), à Jasna Góra le 26 août 1956 à l’occasion de la fête de Notre-Dame de Częstochowa, en présence d’un million de fidèles. Dix ans plus tard, le 3 mai 1966, les célébrations du millénaire du baptême de Pologne ont eu lieu à Częstochowa. L’acte de s’abandonner à la Mère de Dieu et de Lui demander sa protection pour les 1 000 prochaines années a alors été solennellement proclamé.

(Avec Kai - l'agence de presse catholique polonaise)

28 avril 2021, 11:00