Recherche

Vatican News
Mali, rivière Bani : l'eau est une ressource essentielle pour l'ensemble de la planète, et en tout premier lieu, les plus pauvres Mali, rivière Bani : l'eau est une ressource essentielle pour l'ensemble de la planète, et en tout premier lieu, les plus pauvres  (AFP or licensors)

François: investir dans l’éducation pour lutter contre le réchauffement climatique

Investir dans l’éducation pour lutter contre le réchauffement climatique: c’est la stratégie soutenue par le Pape François dans un message lu le 24 mars à l’Unesco par Mgr Francesco Follo, l’observateur permanent du Saint-Siège.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

L’engagement de la société civile, des peuples autochtones et l’éducation: voilà les deux priorités défendues par le Pape François dans un message lu le 24 mars à l’occasion du forum virtuel sur «changement climatique et pauvreté: principes éthiques et responsabilité scientifique» qui devait initialement avoir lieu le 27 octobre dernier à l’Unesco, à Paris.

«La lutte contre le changement climatique et contre la pauvreté extrême sont deux objectifs complexes et interdépendants» qui rendent «nécessaire de redéfinir un nouveau modèle de développement». Le Pape François rappelle qu’il est fondamental d’agir pour protéger tous les hommes. L’objectif demeure de promouvoir «le bien commun universel, une vraie civilisation de l’amour où il n’y a pas de place pour une pandémie de l’indifférence et du déchet».

Pour y parvenir, il faut investir dans l’éducation estime le Pape, l’éducation de «nouvelles générations à des styles de vie respectueux de la création jusqu’alors inexplorés». Il faut que ces jeunes soient capables de s’engager dans «la promotion de nouvelles habitudes de production et de consommation afin de générer un nouveau modèle de croissance économique qui mette l’environnement et les personnes au centre».

«Donner des réponses concrètes au grave phénomène du réchauffement climatique est un impératif moral» affirme François. Au-delà des gouvernements, c’est toute la société civile, plus sensible à cette question, qui doit agir exhorte le Pape. La contribution de ces «interprètes du cri de la terre et des pauvres» «mérite d’être valorisée et tenue en compte par les leaders politiques, pour que leurs décisions soient justes et prévoyantes».

30 mars 2021, 12:12