Recherche

Vatican News
Le Pape et une famille lors de l'audience générale du 8 janvier 2020 Le Pape et une famille lors de l'audience générale du 8 janvier 2020 

François: franchise et tendresse au cœur de la pastorale familiale

Dans un message adressé aux participants d’un séminaire en ligne sur Amoris laetitia, le Pape François est revenu sur deux aspects qui sont au cœur de toute pastorale familiale: la franchise et la tendresse de l’accompagnement.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

«Communiquer, à une époque et dans une culture qui ont profondément changé, qu’aujourd’hui est nécessaire un regard neuf sur la famille de la part de l’Église», c’est l’intention principale de l’exhortation post-synodale Amoris laetitia, explique le Pape. Le Saint-Père est intervenu lors de la conférence en ligne organisée par le dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, le diocèse de Rome et l’Institut pontifical théologique Jean-Paul II sur le thème «notre amour quotidien» pour marquer l’ouverture de l’année dédiée à la famille.

 

«Rappeler la valeur et l’importance de la doctrine ne suffit pas si nous ne devenons pas les gardiens de la beauté de la famille et si nous ne prenons pas soin avec compassion de ses fragilités et de ses blessures», affirme-t-il. Certes, l’Église doit annoncer une parole «exigeante», qui «veut libérer les relations humaines de l’esclavage qui en défigurent souvent le visage et les rendent instables: la dictature des émotions, l’exaltation du provisoire qui décourage les engagements pour toute la vie, la prédominance de l’individualisme, la peur du futur».

Annonce aux côtés des familles, pas d’en haut

Le mariage, comme «projet de Dieu», est la voie que propose l’Église pour que «les relations, même à travers un chemin marqué par les échecs, les chutes et les changements, s’ouvrent à la plénitude de la joie et de la réalisation humaine et deviennent un levain de fraternité et d’amour dans la société».

Cette annonce doit s’ancrer dans la vie réelle des familles pour ne pas rester «une belle théorie» met en garde François. «Nous sommes appelés à accompagner, à écouter, à bénir le chemin des familles», «à marcher avec elles, à entrer dans les maisons avec discrétion et avec amour pour dire aux conjoints : l’Église est avec nous, le Seigneur est proche de vous, nous voulons vous aider à garder le don que vous avez reçu».

Un langage d’amour

«La grammaire des relations familiales, poursuit le Pape, est la voie par laquelle le langage de l’amour se transmet». Les parents, les époux et les enfants le savent bien, souligne François. «En ce temps de pandémie, parmi tant de désagréments d’ordre psychologique, économique et sanitaire, tout cela devient évident : les liens familiers ont été et sont encore durement éprouvés mais restent en même temps le point de référence le plus solide, le soutien le plus fort, le point irremplaçable pour la tenue de l’entière communauté humaine et sociale».

D’où l’appel du Pape à soutenir la famille et à la défendre de ce qui en compromet la beauté. «Mettons-nous aux côtés de ce mystère d’amour avec étonnement, avec discrétion et tendresse».

19 mars 2021, 16:12