Recherche

Vatican News
La Sainte Famille, Nativité, mosaïque de Marko Rupnik La Sainte Famille, Nativité, mosaïque de Marko Rupnik 

"Amoris Laetitia" et saint Joseph : un croisement particulier

C’est en la solennité de saint Joseph et en l'année consacrée au Patron de l'Église universelle, que commence l'Année de la Famille "Amoris Laetitia", cinq ans après la publication de l'exhortation post-synodale. Deux anniversaires importants qui se croisent avec une continuité surprenante.

Benedetta Capelli - Cité du Vatican

Saint Joseph et la famille. Un lien de tendresse qui s'inscrit immédiatement dans l'esprit comme la plus naturelle des associations. «Un homme juste et sage», comme l'a appelé le Pape François lors de l'audience de mercredi ; un père bien-aimé accueillant et dans l'ombre, un père au courage créatif, lit-on dans Patris corde, la lettre apostolique avec laquelle le Saint-Père a proclamé l'Année saint Joseph le 8 décembre dernier. Une année qui se superpose à celle de la Famille qui commence demain, en la solennité de l'époux de Marie, et cinq ans après la publication d'Amoris laetitia.

François - autre association importante - a signé l'exhortation apostolique précisément le 19 mars 2016 en plein Jubilé de la Miséricorde et sous la protection de saint Joseph. Dans la conclusion d'Amoris Laetitia, les nombreux fils de cette toile, tissée d'amour pour l'Église et ses enfants, sont renoués.

L'Année de la Famille Amoris laetitia

C'est en la fête de la Sainte Famille, le 27 décembre 2020, que le Pape François à l'Angélus annonce l'année dédiée à la famille Amoris Laetitia qui commence donc ce 19 mars et qui se conclut le 26 juin 2022 à l'occasion de la dixième Rencontre mondiale des familles à Rome. «Une année - explique-t-il en annonçant l'Année - de réflexion, une occasion d'approfondir le contenu du document». La coordination des initiatives pastorales, spirituelles et culturelles est assurée par le dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie qui, sur le site Internet en cinq langues, www.amorislaetitia.va, a mis à disposition des aides et annoncé des conférences et des approfondissements sur le document pontifical. C'est le Pape lui-même qui clarifie, dans le texte au numéro 5, l'importance d'Amoris Laetitia:

 

«Cette Exhortation acquiert un sens spécial dans le contexte de cette Année Jubilaire de la Miséricorde. En premier lieu, parce que je la considère comme une proposition aux familles chrétiennes, qui les stimule à valoriser les dons du mariage et de la famille, et à garder un amour fort et nourri de valeurs, telles que la générosité, l’engagement, la fidélité ou la patience. En second lieu, parce qu’elle vise à encourager chacun à être un signe de miséricorde et de proximité là où la vie familiale ne se réalise pas parfaitement ou ne se déroule pas dans la paix et la joie.»

La famille de Nazareth, étoile polaire

François regarde «l'icône de la famille de Nazareth, avec son quotidien fait d'épreuves et même de cauchemars» comme la violence d'Hérode, qui se renouvelle aujourd'hui encore sur la peau de tant de réfugiés, mais aussi son «pacte d'amour et de fidélité» qui «illumine le principe qui donne forme à toute famille et la rend plus apte à affronter les vicissitudes de la vie et de l'histoire». Et dans Amoris Laetitia, le Pape cite Paul VI et son discours à Nazareth le 5 janvier 1964 :

 

«Nous comprenons ici le mode de vie de la famille. Nazareth nous rappelle ce qu'est la famille, ce qu'est la communion d'amour, sa beauté austère et simple, son caractère sacré et inviolable ; il nous fait voir combien l'éducation dans la famille est douce et irremplaçable, il nous enseigne sa fonction naturelle dans l'ordre social.»

L'année de saint Joseph

C'est Joseph qui prend soin de ce trésor, «en tant que chef de famille», c'est lui - écrit François dans Patris corde - qui nous enseigne qu’«avoir la foi en Dieu, c'est aussi croire qu'Il peut agir même à travers nos peurs, nos fragilités, nos faiblesses». «C'est le véritable miracle par lequel Dieu sauve l'Enfant et sa mère», faisant confiance à son «courage créateur». À ce personnage très aimé des fidèles, 150 ans après sa proclamation comme Patron de l'Église universelle grâce au décret Quemadmodum Deus du Pape Pie IX, François a décidé de consacrer une année. Le «don d'indulgences spéciales» a également été étendu jusqu'au 8 décembre 2021 aux conditions habituelles: confession sacramentelle, communion eucharistique et prière selon les intentions du Pape.

19 mars 2021, 10:47