Recherche

Vatican News
Migrants vénézueliens au poste frontière colombien de Cucuta, le 27 février 2019. Migrants vénézueliens au poste frontière colombien de Cucuta, le 27 février 2019.   (AFP or licensors)

Le Pape félicite la Colombie pour son aide aux migrants vénézuéliens

À l'issue de la prière de l'angélus, dimanche 14 février, le Souverain pontife argentin a salué la récente décision du gouvernement colombien de régulariser de nombreux migrants du Venezuela. Une décision faite malgré les difficultés rencontrées par le pays, a précisé le Pape.

Parmi ses traditionnels saluts prononcés à l'issue de l'angélus, le Pape François a tenu ce dimanche à s'arrêter sur tous ceux qui sont engagés auprès des migrants. Le Saint-Père a souhaité en particulier saluer la récente décision du gouvernement de Colombie de régulariser de nombreux migrants venus du Venezuela.

«Aujourd'hui, en particulier, je me joins aux évêques de Colombie afin d'exprimer ma gratitude pour la décision des autorités colombiennes de mettre en œuvre le statut de protection temporaire des migrants vénézuéliens présents dans le pays, favorisant leur accueil, leur protection et leur intégration», a relevé le Saint-Père. 

Le courage d'un pays en difficulté

Cette décision d'offrir un statut à ces nombreux migrants «n'est pas le fait d'un pays très riche et surdéveloppé, a précisé le Pape, non: c'est le fait d'un pays qui a beaucoup de problèmes, de développement, de pauvreté, de paix... Presque 70 ans de guérilla». Et pourtant malgré ces difficultés, a souligné François, la Colombie «a eu le courage de se pencher sur ces migrants et d'élaborer ce statut, merci à la Colombie, merci!» a-t-il conclu. 

 

Le 9 février dernier, le président colombien Ivan Duque avait annoncé l'octroi d'un statut de protection temporaire à 1,7 millions de Venezueliens pour une durée de dix ans. Une régularisation inédite dans la région. La Colombie partage 200 kilomètres de frontières avec le Venezuela, et est le principal pays d'accueil de milliers de migrants et réfugiés ayant fui la crise politique et économique qui sévit au Venezuela. 

 

14 février 2021, 12:43