Recherche

Vatican News
Le Pape François lors de l'Angélus du 6 janvier 2021. Le Pape François lors de l'Angélus du 6 janvier 2021.  (Vatican Media)

Angélus de l’Épiphanie: le Pape invite à transmettre la lumière du Christ

Prenant la parole à midi en ce mercredi 6 janvier, en la fête de l’Épiphanie, depuis la bibliothèque privée du Palais apostolique, le Pape a invité à transmettre à tous les peuples la lumière du Christ, non pas par prosélytisme mais par le témoignage de foi.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

Le Pape François a expliqué que l’Épiphanie est «la manifestation du Seigneur à toutes les nations: en effet, le salut accompli par le Christ ne connaît pas de frontières, c’est pour tout le monde», a-t-il insisté. «C’est toujours le même événement que la Nativité, vu cependant dans sa dimension de lumière: une lumière qui illumine chaque homme, une lumière à accueillir dans la foi et une lumière à apporter aux autres dans la charité, dans le témoignage, dans l’annonce de l’Evangile.»

Il a remarqué que les mots d’Isaïe dans la Première Lecture du jour («les ténèbres s'étendent sur la terre et l'obscurité sur les peuples») font écho à notre situation actuelle. Mais «dans cet horizon, le prophète annonce la lumière: la lumière donnée par Dieu à Jérusalem et destinée à éclairer le chemin de toutes les nations». «Assurément, les ténèbres sont présentes et menaçantes dans la vie de chacun et dans l’histoire de l’humanité, mais la lumière de Dieu est plus puissante», a souligné François.

Reconnaître la lumière de Dieu en Jésus

«L’évangéliste Matthieu, à son tour, en racontant l’épisode des Rois Mages montre que cette lumière est l’Enfant de Bethléem, c’est Jésus, même si sa royauté n’est pas acceptée par tous. Certains, comme Hérode, la refusent», a remarqué le Pape en sortant de son texte. Mais le Fils de Dieu est venu pour tous, sans discrimination.

La lumière du Christ ne se diffuse pas «à travers les puissants moyens des empires de ce monde, qui cherchent toujours à s’en accaparer la domination », mais «à travers l’annonce de l’Évangile. Et avec la même “méthode” choisie par Dieu pour venir parmi nous: l’incarnation, c’est-à-dire se faire proche de l’autre, le rencontrer, assumer sa réalité. Ce n’est qu’ainsi que la lumière de Dieu, qui est Amour, peut resplendir chez ceux qui l’accueillent et en attirer d’autres.»

Cette lumière entre dans notre vie non pas par prosélytisme, mais par le témoignage de vie, a insisté le Pape François. Les chrétiens doivent donc être des «témoins des trésors de bonté et de miséricorde infinie que le Rédempteur offre gratuitement à tous.»

«La condition est donc d’accueillir cette lumière en soi, de l’accueillir toujours davantage. Malheur si nous pensons la posséder, devoir seulement la “gérer”! Nous aussi, comme les Rois Mages, nous sommes appelés à nous laisser toujours fasciner, attirer, guider, illuminer et convertir par le Christ: c’est le chemin de la foi, à travers la prière et la contemplation des œuvres de Dieu, qui sans cesse nous remplissent d’une joie et d’un émerveillement toujours nouveau», a conclu François, avant d’invoquer la protection de Marie sur l’Église universelle.

06 janvier 2021, 12:21