Recherche

Vatican News

Le Pape à Biden: favoriser la paix et la réconciliation aux États-Unis et dans le monde

Dans un message adressé au 46e président des États-Unis, officiellement investi ce mercredi 20 janvier à Washington, le Pape François prie pour que chacune de ses décisions soit guidée par un «respect sans faille des droits et de la dignité de chaque personne», surtout celles qui n’ont pas de voix.

C’est devant un Capitole pavoisé que Joe Biden a prêté serment ce 20 janvier 2021 comme 46e président des États-Unis, le 2e de confession catholique après John F. Kennedy au cours d'une cérémonie solennelle devant le Capitole, siège du Congrès.

Comme pour les cérémonies d’investiture de Bill Clinton, George W. Bush, Barack Obama ou Donald Trump, le Pape a envoyé un message de félicitations au nouveau locataire de la Maison Blanche, vainqueur de l’élection de novembre dernier.

Paix et réconciliation

«Je vous adresse mes meilleurs vœux et vous assure de mes prières pour que Dieu tout-puissant vous accorde sagesse et force dans l'exercice de votre haute fonction», écrit d’abord le Pape avant de souhaiter que, sous la direction de son nouveau dirigeant, le peuple américain «puisse continuer à puiser sa force dans les nobles valeurs politiques, éthiques et religieuses qui ont inspiré la nation depuis sa fondation».

«À l'heure où les graves crises auxquelles notre famille humaine est confrontée appellent des réponses prévoyantes et unifiées, je prie pour que vos décisions soient guidées par le souci de construire une société marquée par une justice et une liberté authentiques, ainsi que par un respect sans faille des droits et de la dignité de chaque personne, en particulier des pauvres, des personnes vulnérables et de celles qui n'ont pas de voix» poursuit le Souverain Pontife qui, dans un contexte délicat pour le pays, prie Dieu, «source de sagesse et de vérité», de guider les pas du président Biden «pour favoriser la compréhension, la réconciliation et la paix au sein des États-Unis et entre les nations du monde afin de faire progresser le bien commun universel». Avec ces sentiments, conclut François, «j'invoque volontiers sur vous, votre famille et le peuple américain bien-aimé, une abondance de bénédictions».

Rappelons que le Pape s’est déjà entretenu avec Joe Biden le 12 novembre dernier au cours d’un entretien téléphonique et l’avait félicité pour sa victoire proclamée après un scrutin tumultueux.

Une cérémonie inédite

Cette cérémonie d’investiture a dû subir des modifications dans ses modalités au regard de la crise sanitaire. Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris ont ainsi prêté serment devant un parterre restreint; quelque 190 000 drapeaux ont été plantés sur l’esplanade du National Mall pour symboliser l’absence du public. D’ordinaire, l’événement attire sur place des centaines de milliers d’Américains.

La sécurité a en outre été considérablement renforcée à Washington, suite aux événements du 6 janvier dernier au Capitole; des milliers de soldats de la Garde nationale ont été déployés à travers la capitale fédérale pour parer à toute éventualité.

Après avoir prêté serment et prononcé un discours inaugural -axé sur l'unité de la nation et le dépassement des clivages-, Joe Biden se rendra au cimetière militaire d’Arlington pour déposer une gerbe sur la tombe du soldat inconnu avant de gagner dans la soirée sa nouvelle résidence d’où il devrait signer ses premiers décrets présidentiels.

20 janvier 2021, 18:15