Recherche

Vatican News
Le Pape François saluant Giuseppe Dalla Torre en 2017. Le Pape François saluant Giuseppe Dalla Torre en 2017.  (@VaticanMedia)

Le Pape rend hommage à Giuseppe Dalla Torre

Dans un télégramme, le Saint-Père salue les qualités chrétiennes et professionnelles de l'ancien président du tribunal de la Cité du Vatican, décédé des suites du Covid le 3 décembre, à l'âge de 77 ans. Ses obsèques ont été célébrées ce samedi par le cardinal Pietro Parolin dans la basilique Saint-Pierre.

Alessandro di Bussolo-Cité du Vatican

«Illustre juriste, homme de culture estimé et fidèle collaborateur du Saint-Siège», mais surtout un homme capable d'un «lumineux témoignage chrétien» et d'un «dévouement diligent dans ses fonctions de conférencier estimé, président du Tribunal de l'État de la Cité du Vatican et infatigable recteur de l'Université libre Santa Maria Assunta (Lumsa)». Ce sont par ces mots que le Pape François, dans un télégramme signé par le secrétaire d'État, le cardinal Pietro Parolin, rend hommage à la figure de Giuseppe Dalla Torre Del Tempio di Sanguinetto, mort le 3 décembre à l'âge de 77 ans, des suite du Covid-19.

A ces mots du Souverain pontife, le cardinal Parolin a ajouté ses condoléances personnelles lors de l'homélie prononcée ce samedi dans la basilique Saint-Pierre, à l'occasion de la messe d'obsèques du défunt. Le secrétaire d'État à salué la mémoire d'un «homme bon, humble et sage», «un vrai disciple de Jésus qui, un peu comme Jean-Baptiste, a passé toute sa vie à témoigner de la lumière et à devenir un infatigable messager des valeurs spirituelles, morales et humaines de son Évangile, se consacrant à faire mûrir dans le cœur de tous, et surtout des jeunes, la recherche du vrai, du beau et du bon, c'est-à-dire l'amour des choses "d'en-haut"».

Une foi forte pour surmonter des moments douloureux

Avec une «foi forte», il a surmonté des moments douloureux, a poursuivi le cardinal Parolin, rappelant «l'activité vaste et multiforme» du professeur,  qu'elle «a toujours été soutenue non seulement par sa brillante intelligence et sa rigueur scientifique, mais aussi par une foi vécue avec un attachement profond et sincère à la personne du Seigneur Jésus et à son Évangile de salut». 

Le Secrétaire d'État du Saint-Siège a enfin repris les mots du sucesseur de Giuseppe Dalla Torre au rectorat de l'université Lumsa, Francesco Bonini: «comme un homme bon, on pouvait se refléter dans son regard clair et serein».

05 décembre 2020, 15:10