Recherche

Vatican News
Audience acvec les étudiants du “Theologisches Studienjahr” de l’Abbaye bénédictine de la dormition Audience acvec les étudiants du “Theologisches Studienjahr” de l’Abbaye bénédictine de la dormition   (Vatican Media)

Le Pape: "rendre Dieu présent est bon pour nos sociétés"

Le Pape François a reçu en audience les étudiants et responsables du “Theologisches Studienjahr” de l’Abbaye bénédictine de la dormition à Jérusalem. Le Saint-Père a insisté sur la nécessité pour ces jeunes théologiens d’entrer en dialogue avec un monde de plus en plus indifférent au fait religieux.

À cause de la crise sanitaire actuelle, ce programme d’études ne peut se tenir à Jérusalem; il est accueilli en revanche par l’Université pontificale saint Anselme située sur la colline romaine de l’Aventin.

«Même si cette année vous ne pouvez pas faire l'expérience de la Terre Sainte, étant presque en “exil” (…) l'étude approfondie de l'Écriture Sainte, de l'œcuménisme et du dialogue interreligieux restera toujours un trait distinctif de votre programme. Je suis convaincu que Rome aussi vous offrira diverses possibilités à cet égard», a estimé le Pape dans son petit discours aux étudiants.

Il leur a rappelé qu’ils étaient témoins, devant leurs pairs et pour les hommes et femmes d’aujourd’hui, de l’importance de Dieu dans leur vie et de la plénitude qu’apporte une foi vécue. «Il vous incombera d'entrer en dialogue avec un monde où il semble y avoir de moins en moins de place pour la religion. Une tâche que nous partageons avec tous les croyants des différentes religions, sachant que rendre Dieu présent est bon pour nos sociétés», a poursuivi le Pape, insistant sur la contribution «précieuse» des religions pour «la construction de la fraternité et à la défense de la justice dans la société». «Lorsqu’au nom d’une idéologie, on veut expulser Dieu de la société, on finit par adorer des idoles, et bien vite aussi l’homme s’égare lui-même», a-t-il ajouté (Fratelli Tutti 271, 274).

Et l'évêque de Rome de conclure en adressant ses vœux de Noël aux étudiants et en leur souhaitant de pouvoir connaitre bientôt la «Terre promise».

18 décembre 2020, 12:50