Recherche

Vatican News
La mer, au large de Benghazi. Image d'illustration. La mer, au large de Benghazi. Image d'illustration.  

Le soutien de François aux pêcheurs retenus en Libye

À la suite de la prière de l’Angélus du dimanche 18 octobre, le Saint-Père a tenu a faire part de ses encouragements et de son soutien aux pêcheurs retenus en Libye depuis un mois, et à leur famille.

Vatican News

«Je voudrais dire un mot d'encouragement et de soutien aux pêcheurs qui sont en Libye depuis plus d'un mois et à leur famille. En s'appuyant sur Marie, Étoile de la mer, qu'ils gardent l'espoir de pouvoir bientôt embrasser à nouveau leurs proches», a déclaré le Souverain Pontife après la prière de l’Angélus. «Je prie également pour que les différents entretiens qui ont lieu au niveau international soient pertinents pour l'avenir de la Libye», a-t-il continué, ajoutant que le temps était venu «de mettre fin à toutes les formes d'hostilité, en favorisant le dialogue menant à la paix, la stabilité et l'unité dans le pays». 

18 pêcheurs retenus 

Le 1er septembre dernier, 18 pêcheurs (huit Italiens, six Tunisiens, deux Indonésiens et deux Sénégalais) ont été capturés par des patrouilleurs libyens. Ils sont accusés de pêche illégale dans les eaux territoriales libyennes. Selon l’AFP, ils ont été emmenés à Benghazi, où l'homme fort de l'est libyen, le maréchal Khalifa Haftar, aurait ordonné de les placer en détention. Jeudi 15 octobre, le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi di Maio, a appelé aux rapatriements de ces pêcheurs dans leurs pays d'origine. 

La Libye est actuellement déchirée entre deux autorités rivales: le gouvernement d'union nationale (GNA) dans l'ouest, basé à Tripoli et reconnu par l'Onu, et un pouvoir incarné par le puissant Khalifa Haftar. En septembre, les deux camps rivaux encouragés par l'Onu, sont retournés à la table des négociations, avec différentes réunions thématiques: institutionnelle au Maroc, militaire en Egypte et politique en Suisse.

18 octobre 2020, 12:43